Algérie-Libye: accord Sonatrach-Noc sur la gestion des gisements d’hydrocarbures frontaliers

Algérie-Libye: accord Sonatrach-Noc sur la gestion des gisements d’hydrocarbures frontaliers

ALGER – Le groupe Sonatrachet la compagnie libyenne de pétrole Noc (National Oil Company) ont signé lundi à Alger un accord-cadre pour le renforcement de leur coopération dans la gestion des gisements frontaliers d’hydrocarbures, a indiqué Sonatrach dans un communiqué.

L’accord-cadre porte essentiellement sur l’actualisation d’une étude datant de 2006 sur les deux gisements frontaliers Alrar et Wafa.

En septembre 2006, une étude conjointe relative à ces deux gisements avait été réalisée avec le cabinet de consulting DeGolyer and MacNaughton (D&M).

Cette étude avait pour objectif de confirmer la communication entre ces deux gisements et leur conséquence, en se basant sur les données transmises par Sonatrach et Noc.

Ainsi, à travers l’accord-cadre signé lundi, les deux compagnies ont décidé d’actualiser cette étude en utilisant les données techniques acquises depuis janvier 2008 à ce jour.

L’objectif de la mise à jour de cette étude, confiée par Sonatrach et Noc au cabinet de consulting D&M, est d’établir un plan d’exploitation optimum pour les deux gisements Alrar et Wafa.

Les deux parties ont aussi discuté de l’état des relations de coopération et de partenariat qui les lie ainsi que de l’exploration et de l’identification des opportunités d’affaires et d’investissements à développer, notamment dans le secteur des hydrocarbures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *