AlgérieNewspolitique

Algérie : Les revendications se multiplient, les listes des prétendants s’allongent 

Des manifestations populaires pacifiques se sont déroulées ce vendredi, pour la 32e fois, depuis le 22 février dernier, pour réclamer le changement et rejeter les Présidentielles. Les manifestations ont eu lieu notamment à Alger, Oran, Constantine, Mostaganem, Annaba, El Tarf, Tiaret, Bejaia, Tizi Ouzou, Boumerdes, Chlef, Sétif, Batna, Biskra, Bouira, Sidi Bel Abbés, Tlemcen, Ain Defla, Jijel, etc. 

Algérie : Les revendications se multiplient, les listes des prétendants s’allongent 

Alger par : Noureddine RAMZI 

Des manifestations populaires pacifiques se sont déroulées ce vendredi, pour la 32e fois, depuis le 22 février dernier, pour réclamer le changement et rejeter les Présidentielles. Les manifestations ont eu lieu notamment à Alger, Oran, Constantine, Mostaganem, Annaba, El Tarf, Tiaret, Bejaia, Tizi Ouzou, Boumerdes, Chlef, Sétif, Batna, Biskra, Bouira, Sidi Bel Abbés, Tlemcen, Ain Defla, Jijel, etc.

Bref c’était partout. Fermez les yeux, pointez une ville et la carte vous répondra que tous les slogans sont ressortis aujourd’hui, traduisant la volonté du Peuple Algérien quant aux changements nécessaires pour sortir de la crise et traduire la ferme volonté du Hirak du changement pour mieux avancer au lieu de rester végéter dans le soi-disant traditionnel.

En parallèle aux mardi et vendredi qui se suivent et se poursuivent, pas moins de 80 prétendants à la candidature de l’élection du 12 décembre prochain ont déposé leur dossier pour espérer être dans la course au fauteuil Présidentiel.

Donc ça chauffe de partout et pour tout. Chaque parti, chaque organisation rivalise d’idées et de mots d’ordre pour émerger du lot. Les deux derniers à avoir marqué leurs sorties spectaculaires ne sont autres que les ex-Premiers Ministres Ali Benflis et Abdelmadjid Tebboune en récupérant les dossiers de signatures à compléter. C’était la semaine dernière. Sans oublier, évidemment, quelques échanges de propos pour donner déjà le ton à leurs campagnes électorales.

Mais le ton est aussi autre que chez les manifestants du Hirak. Particulièrement à Mostaganem où il était dominant : les manifestants disent non à des élections avec Bedoui. C’est de plus en plus ferme. Et ils en rajoutent : « ils ont exprimé à nouveau ce vendredi 27 septembre leur refus quant à l’organisation des élections en présence des symboles de l’ancien système. Les marcheurs exigent un changement radical dans le pays », rapporte notre confrère TSA.

Et la conclusion vient d’Alger avec le slogan du jour : « Remplissez les formulaires aux Emirats », « Amrou Istimarat Fil Imarat ».

 N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :