AlgérieNewspolitique

Algérie : Les rares candidats potentiels

Pas le moindre éventuel candidat dans les larges horizons du Conseil Constitutionnel, à quelques heures de la fin du délai légal de dépôt. Donc aucun dossier de candidature à l’élection Présidentielle du 4 juillet 2019 n’a été remis au Conseil Constitutionnel.

Algérie : Les rares candidats potentiels

Alger par : Noureddine RAMZI

Pas le moindre éventuel candidat dans les larges horizons du Conseil Constitutionnel, à quelques heures de la fin du délai légal de dépôt. Donc aucun dossier de candidature à l’élection Présidentielle du 4 juillet 2019 n’a été remis au Conseil Constitutionnel.

L’administration du Conseil est mobilisée, mais n’a enregistré l’arrivée d’aucun candidat à la candidature. Certains prétendants à la magistrature suprême ont pris attache avec le Conseil pour connaître les délais, mais sans suite.

Selon la loi portant régime électoral de 2016, la déclaration de candidature est déposée, au plus tard, dans les 45 jours qui suivent la publication du décret Présidentiel portant convocation du corps électoral.

Intervenant au 2ème jour de sa visite à la 4ème Région militaire à Ouargla, Gaïd Salah a indiqué que « la tenue des élections Présidentielles permettra d’éviter de tomber dans le piège du vide Constitutionnel et tout ce qui s’en suivra comme dangers et dérapages aux conséquences désastreuses, ce qui exige des enfants dévoués de l’Algérie, jaloux de la notoriété de leur patrie et des intérêts de leur pays et sa place parmi les nations, d’adhérer à cette démarche décisive pour l’avenir du pays ».

Il a précisé, dans le même sillage, qu' »il y a lieu d’indiquer que la tenue des élections Présidentielles mettra un terme à tous ceux qui tentent de faire perdurer cette crise. Il est certain que l’étape principale serait d’accélérer la création et l’installation de l’instance indépendante pour l’organisation et la supervision des élections ».

Le Général de corps d’Armée a souligné, en outre, que « la proposition du Commandement de l’ANP pour activer l’article 102 de la Constitution a dérangé les têtes de la bande qui ont affiché une profonde haine quant à tout effort de développement réalisé par nos Forces armées sur tous les plans ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :