AlgérieEconomieNews

Algérie : Les espoirs de la 28e Foire de la production

La 28e foire de la production a pris fin lundi sur des notes on ne peut plus positives pour l’avenir. Elle aura également permis aux opérateurs algériens ainsi qu'à l'industrie militaire d'exposer leurs produits. Elle a été marquée, après neuf jours d'activités, par une "importante" affluence du public.

Algérie : Les espoirs de la 28e Foire de la production 

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

La 28e foire de la production a pris fin lundi sur des notes on ne peut plus positives pour l’avenir. Elle aura également permis aux opérateurs algériens ainsi qu’à l’industrie militaire d’exposer leurs produits. Elle a été marquée, après neuf jours d’activités, par une « importante » affluence du public.

« En raison de la situation particulière qu’a vécu le pays au cours de cette année, nous ne nous attendions pas à une telle affluence, surtout que d’autres événements ont connu une baisse d’affluence en 2019 comparés aux éditions précédentes », a souligné M. Zitouni, le directeur des foires.

À cet effet, le même responsable a rappelé que cette édition a été prolongée de deux jours « suite à la demande des exposants pour répondre à l’afflux important des visiteurs ».

Ainsi, « les exposants en ont profité pour proposer des produits à des prix compétitifs et promotionnels afin de commercialiser leur production » a-t-il ajouté.

« La qualité des produits exposés cette année montre que l’Algérie a entrepris la bonne voie dans sa production. Le produit national est devenu un produit compétitif, doté d’une grande innovation. Il a sa place au niveau local et international », a-t-il estimé.

Cette édition a constitué également une occasion pour mettre en contact les opérateurs économiques et leurs clients afin de déboucher sur des partenariats et des contrats, selon le même responsable.

En outre, à une question de la presse sur le chiffre d’affaires de la Safex attendus pour l’année 2019, M. Zitouni a indiqué « qu’une baisse de 30 à 35 % est prévue à cause de la situation particulière du pays lors de l’année 2019 ».

Pour sa part, le Secrétaire Général du Ministère du Commerce, Karim Gueche, a rappelé que cette FPA 2019 a constitué le point de départ d’une opération de sensibilisation nationale globale pour lutter contre le gaspillage du pain, phénomène « qui a pris des proportions alarmantes au cours des dernières années générant des pertes importantes ». Dans ce sens, il a fait savoir que « le pays produit 50 millions de baguettes de pain quotidiennement dont 10 millions sont jetées à la poubelle soit 350 millions de dollars de pertes annuelles », a-t-il regretté.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :