AlgérieNewspolitique

Algérie : Les engagements de TEBBOUNE

"Je m'adresse directement au Hirak, que j'ai à maintes reprises qualifié de béni, pour lui tendre la main afin d'amorcer un dialogue sérieux au service de l'Algérie et seulement l'Algérie", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse tenue après l'annonce des résultats de l'élection Présidentielle.

Algérie : Les engagements de TEBBOUNE

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

« Je m’adresse directement au Hirak, que j’ai à maintes reprises qualifié de béni, pour lui tendre la main afin d’amorcer un dialogue sérieux au service de l’Algérie et seulement l’Algérie », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse tenue après l’annonce des résultats de l’élection Présidentielle.

Le Président de la République élu, Abdelmadjid TEBBOUNE, a invité vendredi les acteurs du mouvement populaire (Hirak) à « un dialogue sérieux » pour l’intérêt de l’Algérie, tout en s’engageant à opérer une « profonde réforme » de la Constitution en associant les différents acteurs concernés.

« Le Hirak qui a permis l’émergence de plusieurs mécanismes », à l’instar de l’Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE) « a remis l’Algérie sur les rails de la légitimité, la préservant ainsi de l’aventurisme et des manœuvres qui ont failli torpiller le peuple Algérien », promettant d’œuvrer à « rendre justice à toutes les victimes de la « Issaba » (bande criminelle).

« Il est temps de concrétiser les engagements pris lors de la campagne électorale, sans aucune exclusion ou marginalisation, ni intention de vengeance », a-t-il soutenu, soulignant qu’il œuvrerait avec « toutes les parties pour tourner la page du passé et aller vers une Nouvelle République avec un nouvel esprit et une nouvelle approche ».

Concernant ses priorités en tant que Président de la République, M. TEBBOUNE a affirmé que, sur le plan politique, il compte opérer une « profonde réforme » de la Constitution à laquelle seront associés des universitaires, des intellectuels, des spécialistes et des membres de la communauté nationale établie à l’étranger.

Parmi les autres priorités, figure également la révision de la Loi électorale, a-t-il ajouté, en affirmant qu’il n’avait pas l’intention de créer un nouveau parti ou mouvement politique.

M. TEBBOUNE a reconnu que la constitution d’un nouveau gouvernement est une tâche « très difficile », assurant que le peuple Algérien sera « surpris » par la nomination de nouveaux jeunes Ministres « ne dépassant pas les 26 et 27 ans ».

Il a affirmé que « la Loi relative à la lutte contre la corruption sera maintenue », soulignant que la « grâce Présidentielle ne touchera pas les personnes impliquées dans des affaires de corruption ». Le Président élu a assuré, dans le même ordre d’idées, que « la lutte contre la corruption et les corrompus se poursuivra ».

Sur le volet de la politique étrangère du pays, le Président élu a dit être « très sensible lorsqu’il est question de souveraineté nationale », soulignant que « nul ne peut prétendre avoir de tutelle sur l’Algérie ».

Rappelant que la politique extérieure de l’Algérie reposait sur « le principe de réciprocité », il a affirmé que l’Algérie est « un pays pivot » au niveau Africain, méditerranéen et Arabe.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :