AlgérieEconomieNews

Algérie : Les chantiers de construction à la loupe

Alger : Rien ne semble plus aller pour le mieux en matière de construction. Un peu tout le monde crie au scandale tellement les défauts sont visibles. Des murs qui craquent, des fenêtres qui volent au vent et j’en passe. Un récent reportage de la télévision nationale laisse perplexe.

Algérie : Les chantiers de construction à la loupe

Alger par : Noureddine RAMZI 

Alger : Rien ne semble plus aller pour le mieux en matière de construction. Un peu tout le monde crie au scandale tellement les défauts sont visibles. Des murs qui craquent, des fenêtres qui volent au vent et j’en passe. Un récent reportage de la télévision nationale laisse perplexe.

Le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri a installé une commission technique chargée de déterminer les causes des malfaçons et des défauts de conformité constatés au niveau de certains immeubles et logements, et ce en application des instructions du Premier Ministre, Abdelaziz Djerad, indique un communiqué du ministère.

Cette commission, installée mardi au siège du Ministère, « devra déterminer la responsabilité des différents intervenants et les mesures urgentes d’intervention », ajoute le communiqué.

La Commission regroupe l’Organisme national de Contrôle Technique de la Construction (CTC), le Laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC), le Centre National d’Etudes et de Recherches Intégrées du Bâtiment (CNERIB), et le Centre National de Recherche Appliquée en Génie Parasismique (CGS), précise le communiqué.

Cette installation intervient en application des instructions du Premier Ministre, Abdelaziz Djerad qui avait chargé, lundi dernier, le Ministre de l’Habitat de prendre des mesures face au phénomène de malfaçons et défauts de conformité, apparents ou cachés, constatés dans de nombreux logements réceptionnés et livrés, constituant une menace pour leurs occupants, relevant, à ce titre, que « les fissurations survenues au niveau de la cité des 200 logements publics locatifs de Aïn Sefra (wilaya de Naâma) en est la parfaite illustration ».

« Les malfaçons et les défauts de conformité, apparents ou cachés, sont devenus une caractéristique de nombreux logements réceptionnés et livrés à leurs titulaires, et ce malgré les dangers que ces imperfections peuvent entraîner pour la vie de leurs occupants », avait indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

Cette commission proposera aussi « les mesures urgentes pour intervenir sur les constructions concernées et sera mise à la disposition des services de la Gendarmerie nationale dans le cadre de son enquête », ajoute le communiqué.

La même commission est chargée aussi de « faire engager une enquête auprès de la Gendarmerie nationale pour déterminer la responsabilité de chaque intervenant » et « prendre les mesures disciplinaires et conservatoires à l’encontre des responsables en attendant les conclusions de la commission technique et de l’enquête de la Gendarmerie nationale ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :