AlgérieNewspolitique

Algérie : Le terrain et les priorités 

Alger : La réunion gouvernement-Walis sous la Présidence de Abdelmadjid TEBBOUNE vient de remettre les pendules à l’heure. Pendant deux jours, on a déballé les gros dossiers. On s’est démené à trouver les premières solutions-clés pour améliorer les situations à commencer pour les chantiers de constructions des logements. Car il faut respecter les délais de livraison.

Algérie : Le terrain et les priorités 

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Alger : La réunion gouvernement-Walis sous la Présidence de Abdelmadjid TEBBOUNE vient de remettre les pendules à l’heure. Pendant deux jours, on a déballé les gros dossiers. On s’est démené à trouver les premières solutions-clés pour améliorer les situations à commencer pour les chantiers de constructions des logements. Car il faut respecter les délais de livraison.

Le Président de La République n’a pas mâché ses mots : « il faut activer les réalisations et ne pas prendre les visites sur le terrain pour des tournées de villégiatures pour la parade et la mise en scène devant les caméras ». Les visites sur le terrain doivent être des visites de contrôle afin d’éviter les malfaçons et satisfaire les besoins basés sur les investissements.

Même situation et même but pour les constructions scolaires. Fini le temps de la parade. Il faut que l’école soit un deuxième chez soi pour mieux avancer vers des jours nouveaux pleins d’espoirs.

La réunion avec les Walis en début de semaine aura eu le mérite de remettre les pendules à l’heure pour mieux fixer le temps et pas seulement les semblants de tournées dans les chantiers. D’où l’impérieuse nécessité de s’ajuster avec les besoins sans cesse croissants d la population. D’où, encore une fois, une programmation judicieuse qui colle à la réalité qui sera inventoriée lors du recensement de la population lors du deuxième semestre 2020.

Il va de soi que des nouveaux besoins apparaîtront au fur et à mesure quand le recensement sera progressivement décortiqué.

De son côté, Karim Younes, nommé lundi Médiateur de la République, a indiqué que cette instance veillera au respect des droits des citoyens par les institutions de l’Etat et les collectivités locales et à l’amélioration du service public, contribuant ainsi à l’édification d’une Algérie nouvelle.

Tout citoyen peut recourir au Médiateur de la République s’il considère que l’un de ses droits a été bafoué ou même pour alerter sur une urgence, dans le cadre de la loi », a-t-il affirmé.

Expliquant le travail du Médiateur de la République, Karim Younes a précisé que hormis les questions liées à la sécurité de l’Etat, à la Défense nationale et à la politique extérieure, le Médiateur de la République peut recueillir toutes les informations qu’il juge nécessaires dans toute affaire portée devant lui.

Younes s’est engagé, en fin, à œuvrer inlassablement pour être à la hauteur de la confiance placée et s’acquitter pleinement de ses missions de Médiateur de la République.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :