AlgérieNewspolitique

Algérie : Le Président Tebboune : Tout pour la Nouvelle Algérie

Alger : Sans oublier la photo-souvenir, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé dimanche à Alger son premier Conseil des Ministres.

Algérie : Le Président Tebboune : Tout pour la Nouvelle Algérie

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR 

Alger : Sans oublier la photo-souvenir, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé dimanche à Alger son premier Conseil des Ministres.

Cette réunion intervient après l’annonce, jeudi, de la composante du nouveau gouvernement dirigé par le Premier Ministre, Abdelaziz Djerad. Une sorte de prise de contact pour tout le monde avant d’entamer les choses sérieuses qui peuvent se résumer à la recherche d’une solution à la crise politique en cours et des remèdes à la machine économique, en panne depuis plusieurs mois.

Tout miser sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens. C’est en ce sens que l’on pourrait qualifier l’idée de L’Algérie Nouvelle prônée à maintes reprises lors de sa campagne électorale et les 54 points de son programme.

D’emblée, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que l’édification de l’Algérie à laquelle aspirent les citoyens « implique la reconsidération du système de gouvernance à travers un profond amendement de la Constitution ».

« L’édification de l’Algérie à laquelle aspirent les citoyens et citoyennes implique la reconsidération du système de gouvernance à travers un profond amendement de la Constitution, pierre angulaire de l’édification de la nouvelle République, ainsi que certains textes de loi importants, à l’instar de la loi organique relative au régime électoral », a indiqué le Président de la République lors de la réunion du Conseil des Ministres, tenue sous sa Présidence.

Par ailleurs, le Président Tebboune a instruit les membres du Gouvernement d’être à l’écoute « des préoccupations et besoins des citoyens en adoptant le dialogue et la concertation, et de veiller scrupuleusement à demeurer au service de l’Etat et du peuple ».

Ceci ne saurait être atteint qu’en faisant montre « du comportement exemplaire requis et de la profonde foi en le devoir de préservation du denier public, la lutte contre les comportements bureaucratiques et le respect des engagements de l’Etat », a soutenu le chef de l’Etat, précisant qu’il s’agit de « redresser la situation générale du pays à travers le rétablissement de l’autorité de l’Etat et le recouvrement de la confiance des citoyens ».

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :