AlgérieEconomieNews

Algérie : Le PLF 2020 à l’interne

Dans un entretien accordé à l'APS, le Ministre des Finances, Mohamed Loukal, a rassuré quant à la "capacité du Gouvernement à couvrir les dépenses budgétaires en puisant dans les ressources internes ordinaires du pays, en rationalisant davantage les dépenses, en renforçant l'ingénierie financière, en élargissant l'utilisation des nouvelles technologies et en réactivant l'efficacité de l'appareil fiscal".

Algérie : Le PLF 2020 à l’interne

Alger par : Noureddine RAMZI 

Dans un entretien accordé à l’APS, le Ministre des Finances, Mohamed Loukal, a rassuré quant à la « capacité du Gouvernement à couvrir les dépenses budgétaires en puisant dans les ressources internes ordinaires du pays, en rationalisant davantage les dépenses, en renforçant l’ingénierie financière, en élargissant l’utilisation des nouvelles technologies et en réactivant l’efficacité de l’appareil fiscal ».

À la question de savoir si l’Algérie allait recourir dès 2020 aux financements extérieurs pour financer ses projets d’investissement, le ministre a souligné que le recours à ces financements, autorisé par le projet de loi de finances (PLF) pour 2020, « nécessite un peu de temps pour être applicable ».

« Après la promulgation de la loi de finances de 2020, il y aura un texte d’application qui précisera les modalités pratiques de ces financements. Cela prendra quelques mois. Ce n’est à partir de 2021 qu’on peut s’attendre à une application effective de cette mesure », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est du financement non conventionnel, le premier argentier du pays a rappelé que cet outil de financement « a été gelé pour l’année 2019 » et « n’a pas été reconduit pour 2020 » mais qu’il « demeurera valable jusqu’en 2022 » puisqu’il s’agit, soutient-il, d’un « outil, important mais non exclusif, de financement du déficit du Trésor, jusqu’au terme de sa validité ».

Pour 2020, le déficit budgétaire prévisionnel s’élève à 1.533,4 milliards (mds) de DA, alors que le déficit du Trésor s’établit à 2.435,6 mds de DA (-11,4% du PIB).

Cela nécessitera la mobilisation par le Trésor, pour la prise en charge de ces déficits, d’une couverture financière de 2.010,6 mds de DA qui seront mobilisé, au titre de l’exercice 2020, par des ressources « internes » et « ordinaires », insiste le ministre sans pour autant fournir plus de détails sur la nature des ressources qui seront mobilisées à cet effet.

Pour ce faire, la « réactivation » de l’appareil fiscal constitue l’un des axes principaux de cette démarche, selon lui.

En 2020, la fiscalité ordinaire devrait croitre de 8,6% par rapport à 2019. Cela équivaut à une hausse annuelle de 300 mds de DA.

« Depuis 2016, la hausse moyenne de la fiscalité ordinaire a été de 150 mds de DA. En 2020 cette variation positive va doubler et c’est un indicateur budgétaire très encourageant », a-t-il analysé.

Cette augmentation sensible dans le recouvrement de la fiscalité ordinaire ne provient cependant pas de l’instauration de nouvelles taxes.

A part l’institution d’une taxe d’environnement sur les véhicules, et un réaménagement d’autres impôts, comme l’impôt sur le patrimoine, aucune nouvelle taxe n’a été instaurée.

La TVA, une taxe touchant directement la poche du citoyen, puisqu’elle s’applique sur la consommation finale, n’a pas augmentée.

D’autre part, les actions de rationalisation des importations de biens et services, entreprises par le Gouvernement en 2019,  seront   poursuivies   en 2020, en ciblant aussi bien les importations de marchandises  que les services dont la balance influe, de manière significative, dans le  déficit de la balance des paiements.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :