AlgérieNewspolitique

Algérie : Le fossé Hirak-Panel

L’important à travers les nombreux débats est de sortir de la crise. À condition, évidemment que les revendications scandés mardi et vendredi depuis février 2019, soient à la « une » afin d’éviter les dialogues de sourds.

Algérie : Le fossé Hirak-Panel

Alger par : Noureddine RAMZI 

L’important à travers les nombreux débats est de sortir de la crise. À condition, évidemment que les revendications scandés mardi et vendredi depuis février 2019, soient à la « une » afin d’éviter les dialogues de sourds.

Le Coordonnateur de l’Instance Nationale de Dialogue et de Médiation (INDM), Karim Younes, a insisté samedi à Alger sur le dialogue « sérieux et responsable » pour parvenir à un consensus national à même de sortir le pays de la crise politique qu’il traverse.

Lors de ses rencontres avec tous les acteurs politiques, l’élite, la société civile, les représentants des organisations syndicales et professionnelles et nombre de citoyens, l’INDM « a soumis d’importantes propositions pour dépasser cette situation difficile, notamment la nécessaire préparation du projet d’amendement de la loi organique relative aux élections et du projet de loi pour la création d’une autorité nationale indépendante chargée de l’organisation d’une élection transparente et régulière », a fait savoir le coordonnateur.

« L’Instance a également insisté sur la nécessaire application des articles 7 et 8 de la Constitution, qui disposent que le peuple est la source du pouvoir, ainsi que sur la satisfaction des revendications du Hirak, notamment la démission de Gouvernement actuel », a-t-il ajouté.

Younes a, à cet égard, rappelé que « lors de ses déplacements à travers les différentes régions du pays, l’instance a écouté toutes les franges de la société sans exclusive ni marginalisation aucune en vue de dégager une vision claire sur l’ensemble des préoccupations et des défis qui se posent à l’Algérie ». Sauf que, à chaque rencontre, on relève des effarouchées et parfois même de sérieuses et graves situations.

Par ailleurs, des membres du conseil consultatif de l’INDM ont estimé que les résultats obtenus à ce jour « ont permis de rassembler les différentes composantes de la société pour parvenir à un consensus national susceptible de mettre fin à la crise politique que traverse le pays ».

Les intervenants ont indiqué que l’Instance a rencontré dans ce cadre plus de 300 organisations associatives et plus de 3.000 participants des différentes régions du pays, précisant que pour faire aboutir le dialogue inclusif, elle s’est référée aux plateformes d’action des précédentes consultations et aux avis des dynamiques du Hirak, en observant la neutralité et en mettant l’accent sur la lutte contre la corruption, le népotisme et la fraude pour pouvoir organiser une élection régulière et transparente.

Ils ont, à cet effet, insisté sur « la nécessaire préparation des projets d’amendement de la loi organique relative au régime électoral et de création d’une Autorité nationale indépendante chargée de l’organisation des élections ». Mais le Hirak, en réalité, reste presque hors courses et hors champs.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :