AlgérieNewspolitique

Algérie : Le 19 Mai, une double manifestation

Les étudiants Algériens n’ont pas raté la célébration de leur 19 Mai. Bien au contraire, ils ont montré leur ferme détermination en revendiquant le départ de tous ceux qui ont trempé dans la sauce de l’ancien régime en demandant un nouveau système. Cette date coïncide également avec la clôture du dépôt des candidatures pour les Présidentielles que le Peuple Algérien rejette en bloc.

Algérie : Le 19 Mai, une double manifestation

 Alger par : Noureddine RAMZI

Les étudiants Algériens n’ont pas raté la célébration de leur 19 Mai. Bien au contraire, ils ont montré leur ferme détermination en revendiquant le départ de tous ceux qui ont trempé dans la sauce de l’ancien régime en demandant un nouveau système. Cette date coïncide également avec la clôture du dépôt des candidatures pour les Présidentielles que le Peuple Algérien rejette en bloc.

Comme les deux précédents vendredis, ni la chaleur ni les effets du Ramadan n’ont altéré leurs mots d’ordre. Bien au contraire. Car ils demandent tout simplement leurs droits. Les droits du Peuple Algérien pour tout ce qui fait « une vie meilleure pour tous ». Une vie débarrassée de tout virus.

Plus tôt que d’habitude, les Étudiants commençaient à se rassembler partout à travers le pays.

La célébration de la Journée nationale de l’étudiant, coïncidant avec le 63ème anniversaire de la grève des étudiants et lycéens le 19 mai 1956, intervient cette année comme on le sait dans un contexte marqué par la forte mobilisation citoyenne, autour d’un seul objectif : soutenir le mouvement populaire du 22 février.

Depuis le début du mouvement de contestation populaire, le 22 février dernier, des milliers d’étudiants manifestent, comme on le sait, tous les mardis, à Alger et à travers de nombreuses autres villes universitaires du pays, pour réitérer leur attachement aux revendications du mouvement populaire qui appelle à un changement radical du système politique et le départ de toutes les anciennes figures.

Malgré le jeûne et la chaleur, la mobilisation des étudiants n’a pas faibli. Ils continuent à sortir par milliers pour exprimer leur rejet de la Présidentielle du 4 juillet et réclamer la liberté et la justice, la lutte contre la corruption, ainsi que le jugement de toutes les personnes impliquées dans des affaires de dilapidation de deniers publics.

Ce mouvement pacifique des étudiants aux côtes du peuple est l’illustration du degré de leur maturité politique, de leur haut degré de conscience et de leur sens patriotique.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :