AlgérieNewspolitique

Algérie : La voix du Peuple

Les rues ne sont pas prêtes de tarir des revendications populaires. Bien au contraire ! La fin de la semaine dernière a été bien fournie en monde qui manifestait pour demander encore et encore le départ des 3B. Mais jusqu’à présent, les regards sont encore et toujours braqués sur la réunion mixte d'aujourd’hui pour évaluer la situation et mettre en application les lois de la Constitution.

Algérie : La voix du Peuple

Alger par : Noureddine RAMZI

Les rues ne sont pas prêtes de tarir des revendications populaires. Bien au contraire ! La fin de la semaine dernière a été bien fournie en monde qui manifestait pour demander encore et encore le départ des 3B. Mais jusqu’à présent, les regards sont encore et toujours braqués sur la réunion mixte d’aujourd’hui pour évaluer la situation et mettre en application les lois de la Constitution.

À priorité ce ne sera pas une sinécure, même si l’ordre du jour ne paraît pas charger. Car, officiellement, le Parlement siégeant dans ses deux chambres (Conseil de la Nation et Assemblée Populaire Nationale) aura à prendre acte de la déclaration du Conseil Constitutionnel quant à la vacance définitive du poste du Président de la République et activer l’application de l’article 102 de la Constitution.

Ce congrès du Parlement, qui intervient en application de l’article 102 de la Constitution, a été décidé lors de la réunion jeudi dernier des bureaux des deux chambres du Parlement.

Cette commission, installée par le Président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah lors de la réunion des bureaux des deux chambres du Parlement, est Présidée par le doyen du Conseil, Salah Goudjil.

L’article 102 de la Constitution dispose qu »en cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil Constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République ».

Il communique immédiatement l’acte de déclaration de vacance définitive au Parlement, qui se réunit de plein droit. Le Président du Conseil de la Nation assume la charge de Chef de l’Etat pour une durée de 90 jours au maximum, au cours de laquelle des élections Présidentielles sont organisées, sachant que le Chef de l’Etat, ainsi désigné, ne peut pas être candidat à la Présidence de la République.

La réunion du Parlement intervient dans un contexte marqué par la démission des parlementaires de certains partis comme le Front des Forces Socialistes (FFS) et le Parti des Travailleurs (PT), dans le sillage du mouvement populaire entamé le 22 février dernier, alors que d’autres formations politiques ont décidé de boycotter cette réunion, à l’instar, du Mouvement pour la Société de la Paix (MSP).

D’autres Partis, notamment ceux de l’opposition, ont estimé que l’application de l’article 102 de la Constitution ne règle pas la crise politique actuelle, appelant à d’autres solutions politiques consensuelles dans l’esprit des articles 07 et 08 de la Constitution.

L’article 7 stipule que le peuple est la source de tout pouvoir et la souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple, au moment ou l’article 8 énonce que le pouvoir constituant appartient au peuple. Le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire des institutions qu’il se donne, et aussi par voie de référendum et par l’intermédiaire de ses représentants élus.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :