AlgérieNewspolitique

Algérie : La solution politique consensuelle

Tout ce qui bouge, fait mouche. C’est l’heureux constat de ce vendredi, le treizième du genre, un constat basé sur l’incroyable marche du Peuple qui revendique le droit de mieux vivre, qui dénonce les milieux mafieux, qui souhaite un mieux-être pour l’ensemble de l’Algérie de l’est à l’ouest, du nord au sud. Quoi de plus naturel ? Quoi de plus normal dans un pays qui a été la proie de certains rapaces ?

Algérie : La solution politique consensuelle

Alger par : Noureddine RAMZI

Tout ce qui bouge, fait mouche. C’est l’heureux constat de ce vendredi, le treizième du genre, un constat basé sur l’incroyable marche du Peuple qui revendique le droit de mieux vivre, qui dénonce les milieux mafieux, qui souhaite un mieux-être pour l’ensemble de l’Algérie de l’est à l’ouest, du nord au sud. Quoi de plus naturel ? Quoi de plus normal dans un pays qui a été la proie de certains rapaces ?

Les appels pour le « Système Dégage », pour « un État Civil », pour des « chances de mieux vivre » se multiplient de jour en jour. Quand ce ne sont pas les travailleurs, ce sont les étudiants, quand ce ne sont pas ceux-là, c’est tout le pays qui revendique légitimement une vie décente.

Et voilà qu’en cette fin de semaine, Ali Yahia Abdennour, avocat et militant des droits humains, Ahmed Taleb Ibrahimi, ancien Ministre, et Rachid Benyelles, Général à la retraite, appellent, dans un document rendu public ce samedi 18 mai, le commandement de l’ANP de nouer un dialogue « franc et honnête » avec des figures représentatives du mouvement citoyen (Hirak), des partis et des forces politiques et sociales qui le soutiennent.

Le but ? « Trouver au plus vite, une solution politique consensuelle en mesure de répondre aux aspirations populaires légitimes qui s’expriment quotidiennement depuis bientôt trois mois », écrivent-ils dans l’appel transmis à TSA.

Les appels jaillissent de partout. Les vœux sont exprimés dans tous les rangs. Les souhaits pointent de partout. Qu’attend le pouvoir renié pour une vision plus globale, plus générale, afin de faire sortir le pays d’une instabilité grandiose certaine avec tout ce que cela suppose comme répression si l’on en juge par les crises du passé ? Plus de morts ? Plus de contradictions ?

Et à TSA d’ajouter : « Les trois personnalités estiment que les manifestants, dont le nombre a atteint des sommets historiques, veulent, « après avoir obtenu la démission forcée du Président candidat moribond», exigent maintenant l’instauration d’un État de droit et d’une véritable démocratie, « en passant préalablement par une période de transition de courte durée, conduite par des hommes et des femmes n’ayant jamais appartenu au système profondément corrompu des vingt dernières années ».

« Cette période est nécessaire pour mettre en place les mécanismes et dispositions permettant au peuple souverain d’exprimer librement et démocratiquement son choix à travers les urnes, un processus qui va dans le sens de l’histoire, et que rien, ni personne ne saurait arrêter », soulignent-elles.

N.R

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :