AlgérieCultureNews

Algérie : La situation des salles de cinéma ; thème du 1er forum de la cinémathèque Algérienne

ALGER- Le Forum de la cinémathèque Algérienne a organisé mardi à la Cinémathèque d'Alger son 1er numéro, consacré à "la situation des salles de cinéma en Algérie" en présence de plusieurs spécialistes et de passionnés du 7e art.

Algérie : La situation des salles de cinéma ; thème du 1er forum de la cinémathèque Algérienne

ALGER- Le Forum de la cinémathèque Algérienne a organisé mardi à la Cinémathèque d’Alger son 1er numéro, consacré à « la situation des salles de cinéma en Algérie » en présence de plusieurs spécialistes et de passionnés du 7e art.

Deux férus du cinéma ont été invités par le Forum pour apporter leur vision des choses sur ce thème, il s’agit du journaliste et écrivain, Noureddine Louhal et le photographe Français Stephan Zaubitzer.

L’auteur du livre « Sauvons nos salles de cinéma », Noureddine Louhal a mis l’accent, dans son intervention, sur la situation déplorable du réseau d’exploitation (salles de projection), rappelant que l’Algérie disposait à l’indépendance de près de 500 salles.

Parmi les autres points importants soulevés par l’écrivain, figurent la transformation de l’activité de ces salles dont certaines ont été rasées pour y bâtir des locaux, voire même des parkings et d’autres salles dont le cachet urbanistique est dévalorisé.

Louhal a, d’autre part, relevé avec amertume le peu d’écrits sur les cinémas en Algérie, notamment par les professionnels du cinéma dont beaucoup sont partis sans laisser des livres ou œuvres sur le cinéma.

De son côté, le photographe Stephan Zaubitzer a présenté sur le grand écran de la Cinémathèque un panorama de son travail photographique dédié aux salles obscures en Algérie et dans d’autres pays Arabes, mettant en avant leur architecture particulière.

En effet, à travers les photographies des salles de cinéma qu’il a arpentées en Egypte, au Liban, en Tunisie et au Maroc, ce passionné de cinéma et d’architecture a tenu à immortaliser ces somptueux édifices en les appréhendant sous divers angles.

Dans certaines de ses photographies, Stephan Zaubitzer a également capturé un aspect de l’identité architecturale et urbanistique des rues aux abords de ces cinémas et des villes les abritant, ce qui lui a permis, a-t-il dit, de relever de grandes similitudes dans les méthodes et les modes de construction de ces espaces, mais aussi dans les noms qui leur sont donnés, surtout au Maghreb arabe.

Après cette ballade photographique, l’hôte de la Cinémathèque algérienne a vivement regretté que ces salles de projection soient aujourd’hui tombées en désuétude.

Dans la partie réservée aux cinémas en Algérie, Stephan Zaubitzer a notamment mis en exergue l’architecture particulière des salles d’Alger et d’Oran, en plaçant la focale sur les décors et les somptueuses couleurs de ces espaces dont certains ne sont plus que des vestiges aujourd’hui.

Par ailleurs, les intervenants ont insisté sur l’impératif d’accorder un intérêt particulier à ces salles qui sont essentielles à l’industrie cinématographique et de trouver les moyens d’une gestion optimale de ce réseau.

Ils ont également appelé à la création de cinémas modernes en accord avec les exigences de la nouvelle génération pour que cette industrie prospère.

Aps

 

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :