AlgérieNewspolitique

Algérie : La santé, mot d’ordre des candidats

Les jours passent et se ressemblent en Algérie. Il n’y a que les mots qui changent. Sinon, l’ambiance est là même au fur et à mesure que les dates changent.

Algérie : La santé, mot d’ordre des candidats

Alger par : Noureddine RAMZI 

Les jours passent et se ressemblent en Algérie. Il n’y a que les mots qui changent. Sinon, l’ambiance est là même au fur et à mesure que les dates changent.

Le Hirak innove le plus souvent. Les mots changent au fil des heures mais expriment les mêmes souhaits. Les mêmes espoirs que les candidats à la Présidentielle veulent évoquer au fur et à mesure qu’ils égrènent leurs programmes respectifs pour souligner que les objectifs sont quasiment pareils que l’on passe d’une salle de meeting à une autre ou encore d’une région à une autre avec des particularités bien souvent mises en exergue pour des jours meilleurs en répondant aux aspirations des uns et des autres.

Les cinq candidats engagés dans la course électorale, promettent à leurs potentiels électeurs « un accès à la santé pour tous », préconisant une « refonte » du système national de santé à travers une batterie d’actions allant notamment dans le sens de la modernisation et de l’efficience de celui-ci.

« L’accès à des soins de qualité pour tous » figure dans le programme électoral du candidat Abdelmadjid TEBBOUNE qui promet une hausse du budget de ce secteur qui sera, soutient-il, consacré à l’édification d’établissements hospitaliers, de structures d’urgence et à « l’élimination » des pathologies transmissibles, tout en annonçant la réduction des taux de mortalité infantile et maternelle.

Depuis Batna hier, Abdelmadjid TEBBOUNE est allé plus loin en s’engageant à éradiquer « définitivement » les crises du logement et du chômage et à œuvrer à la transmission du flambeau aux jeunes et à la révision de la Constitution et du Code électoral.

Animant un meeting populaire à la maison de la Culture au centre-ville de Batna, au 7e jour de sa campagne électorale placée sous le slogan « Engagés pour le changement, capables de le réaliser », M. TEBBOUNE a déclaré « je m’engage, si le peuple me cautionne, à éradiquer définitivement les crises du logement et du chômage » soulignant, dans le même cadre, « son engagement à la mise en œuvre rapide de la décision d’intégration de 400.000 fonctionnaires » ce qui contribuera à l’éradication du problème de chômage.

Au volet politique, le candidat à la magistrature suprême a réitéré son engagement à réviser la Constitution et le Code électoral « au cours des premiers quatre mois » de son mandat Présidentiel, s’il était élu, en vue de « réaliser le changement escompté et transmette le flambeau aux jeunes », a-t-il dit.

Par ailleurs, il s’est engagé à « mettre fin à l’emprise de l’argent sur les élections et la vie politique », ajoutant que « l’usage de l’argent dans la politique a contribué à la marginalisation des jeunes et des compétences nationales de la vie politique ».

Par ailleurs, M. TEBBOUNE a appelé au respect « des opinions des parties, non convaincues par l’élection », ajoutant que « c’est l’urne qui tranchera en toute démocratie ».

En conclusion, il a mis en garde contre « les dangers des transitions pour l’avenir du pays ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :