AlgérieNewspolitique

Algérie : La marche des braves

Ils étaient des millions à avoir sillonné les rues et ruelles de l’Algérie pour dire encore une fois leur volonté d’aller en avant, sans déroger nullement à leurs habitudes en sortant massivement pour le 17ème vendredi consécutif des marches pacifiques à Alger et dans d'autres wilayas, saluant les dernières décisions de la justice et réitérant leur refus au dialogue avec les symboles de l'ancien système.

Algérie : La marche des braves

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Ils étaient des millions à avoir sillonné les rues et ruelles de l’Algérie pour dire encore une fois leur volonté d’aller en avant, sans déroger nullement à leurs habitudes en sortant massivement pour le 17ème vendredi consécutif des marches pacifiques à Alger et dans d’autres wilayas, saluant les dernières décisions de la justice et réitérant leur refus au dialogue avec les symboles de l’ancien système.

Malgré un soleil de plomb, les manifestants ont unanimement salué les dernières décisions de la justice, notamment après la mise en détention provisoire d’anciens hauts responsables du pays impliqués dans des affaires de corruption et d’abus de fonction.

Pour rappel, le juge d’instruction près la Cour suprême avait ordonné le placement en détention provisoire à la prison d’El Harrach des deux anciens Premiers Ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que l’ancien Ministre des Travaux Publics et du Commerce, Amara Benyounes, alors que l’ex-Ministre des Travaux Publics, Abdelghani Zaâlane, a été placé sous contrôle judiciaire.

« Bienvenue à la prison d’El Harrach », « Pour le départ des autres B » (Bensalah, Bedoui et Bouchareb), « Poursuite en justice de tous les symboles du système », « Pour une commission indépendante de surveillance des élections », « Djeïch, chaâb Khaoua Khaoua  » (Armée et peuple sont frères).

Les manifestants ont scandé aussi des slogans « remerciant la justice pour avoir incarcéré les membres de la bande », exprimant par la même occasion leur attachement à l’unité nationale, tout en réaffirmant que « la souveraineté appartient exclusivement au peuple ». L’hymne des manifestants « Silmia, Silmia » (Pacifique, Pacifique) a été entonné en chœur, de même les chants patriotiques habituels pour réaffirmer leur amour et attachement à l’unité nationale.

Comme à l’accoutumée, les manifestants avaient commencé à se regrouper dès la matinée au niveau de la Grande-Poste, le boulevard Amirouche, l’avenue Pasteur, la Place Maurice Audin et au boulevard Zighout Youcef, où un dispositif sécuritaire a été déployé pour parer à tout débordement. Ils ont poursuivi leur marche vers la Place des Martyrs.

M.CH

 

 

 

 

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :