AlgérieEconomieNews

Algérie : La croissance au galop

Le taux de croissance économique de l'Algérie a atteint 1,2% durant le 3ème trimestre 2019, contre 1,3% à la même période de l'année dernière, a appris l'APS lundi auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Ouf, il y a de quoi souffler un peu en attendant des jours meilleurs.

Algérie : La croissance au galop

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Le taux de croissance économique de l’Algérie a atteint 1,2% durant le 3ème trimestre 2019, contre 1,3% à la même période de l’année dernière, a appris l’APS lundi auprès de l’Office national des statistiques (ONS). Ouf, il y a de quoi souffler un peu en attendant des jours meilleurs.

De juillet à septembre dernier, tous les secteurs d’activité ont enregistré des croissances, à l’exception de celui de l’Agriculture qui a connu une baisse de 3%, par rapport à la même période de 2018, selon une publication de l’Office sur les comptes nationaux du 3ème trimestre 2019.

Le secteur des hydrocarbures s’est caractérisé par une croissance de 1,4% au 3ème trimestre, après une baisse de 8,4% durant la même période de l’année précédente.

Le taux de croissance du produits intérieur brut (PIB) hors hydrocarbures a, par contre, reculé pour atteindre 1,4% durant le 3ème trimestre de l’année en cours, contre 3,7% à la même période de l’année dernière.

« Ce ralentissement du rythme de croissance (hors hydrocarbures) est, à l’évidence, dû en grande partie aux contre-performance du secteur agricole » a expliqué l’organisme des statistiques.

Ainsi, la croissance économique durant le 3ème trimestre a été notamment engendrée par le secteur de l’industrie, qui a affiché une croissance de 4,5% contre 5% à la même période en 2018.

Cette croissance a été réalisée essentiellement dans les secteurs des Industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (ISMMEE) avec 11,2%, énergie (6,3%), industrie divers (6,2%), industrie des bois, papier et liège (4,9%), et l’agro-alimentaires avec 4,2%.

Pour le secteur du Bâtiment,Travaux Publics et Hydraulique (BTPH, y compris les services et travaux publics pétroliers), il a enregistré, au cours du 3ème trimestre de 2019, une croissance de 3%, contre 6% durant la même période 2018.

Quant au secteur des Services et Travaux Publics Pétroliers (STPP), sa valeur ajoutée, en termes réels, a connu une augmentation de 2,7% contre 2,6% durant la même période de comparaison.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :