AlgérieEconomieNews

Algérie : La commercialisation agricole se renforce

La commercialisation des produits agricoles est, plus que jamais auparavant a l’ordre du jour pour harmoniser ce secteur d’activité. Le Ministre de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche Chérif Omari a ordonné la mise sur pied d'une cellule multisectorielle composée des départements de l'Intérieur, du Commerce, de l'Industrie, de la Formation professionnelle et des acteurs du secteur.

Algérie : La commercialisation agricole se renforce

Alger : Noureddine RAMZI 

La commercialisation des produits agricoles est, plus que jamais auparavant a l’ordre du jour pour harmoniser ce secteur d’activité. Le Ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche Chérif Omari a ordonné la mise sur pied d’une cellule multisectorielle composée des départements de l’Intérieur, du Commerce, de l’Industrie, de la Formation professionnelle et des acteurs du secteur.

Au cours d’une récente réunion de travail au siège de son département Ministériel sur les filières agricoles ayant réalisé un développement concret, M. Omari a insisté sur la nécessité de prendre les mesures structurelles indispensables pour faire face à la question de la commercialisation qui est à l’origine de l’instabilité des prix, mettant en avant l’impératif de structurer les filières agricoles.

Le Ministre a également évoqué le rôle de l’agriculteur fellah producteur qui prend part à la création de la valeur ajoutée sans qu’il n’en bénéficie véritablement.

S’agissant de l’industrie manufacturière, le Ministre a relevé un véritable déficit en matière de disponibilité d’infrastructures de transformation des produits agricoles qui permettent d’accroître et de diversifier l’économie nationale, et ce en dépit des potentialités de production dont recèle le pays.

Le Premier responsable du secteur a mis l’accent sur l’impératif de lever les obstacles qui limitent l’opération d’exportation dont pâtissent les opérateurs économiques, et ce à travers la facilitation des opérations bancaires et l’octroi des crédits inscrits dans le programme d’exportation.

Omari a évoqué l’importance de modifier les textes réglementaires relatifs aux coopératives agricoles et l’importance de réduire la durée d’étude des dossiers d’octroi d’agrément, et ce dans l’objectif de les structurer et faciliter les prestations des agriculteurs.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :