AlgérieNewspolitique

Algérie : La chance pour tous, à condition…

Le coordinateur de l'Instance de dialogue et de médiation, Karim Younes, a affirmé dimanche à Alger que l'instance "accordera la chance de dialogue à toutes les franges de la société, en vue de trouver des solutions à la crise politique que vit le pays". Mais, reste à rappeler que tout passera d’abord et avant tout, pour la rupture avec le passé. Pas plus tard que vendredi dernier, le Hirak exigeait d’abord et avant tout, le départ des B…

Algérie : La chance pour tous, à condition…

Alger par : Noureddine RAMZI 

Le coordinateur de l’Instance de dialogue et de médiation, Karim Younes, a affirmé dimanche à Alger que l’instance « accordera la chance de dialogue à toutes les franges de la société, en vue de trouver des solutions à la crise politique que vit le pays ». Mais, reste à rappeler que tout passera d’abord et avant tout, pour la rupture avec le passé. Pas plus tard que vendredi dernier, le Hirak exigeait d’abord et avant tout, le départ des B…

Lors d’une rencontre avec des jeunes du Hirak populaire, issus des wilayas de Guelma, Souk Ahras, Batna, Tébessa et Khenchela, M. Karim Younes, a indiqué que l’instance veillait à « accorder une chance de dialogue à toutes les franges de la société Algérienne, notamment aux jeunes, à travers l’ensemble du territoire national, en vue de trouver des solutions à la crise politique actuelle ».

La rencontre a été une occasion pour ces jeunes de formuler plusieurs propositions.

Ils ont insisté, en outre, sur l’importance d’éviter le vide constitutionnel pour préserver les institutions de l’Etat, préconisant que « le Président élu procède à une révision de la Constitution et engage de profondes réformes pour l’édification de l’Etat de droit ».

La majorité des intervenants ont proposé de « démettre le gouvernement actuel et de le remplacer par un gouvernement formé de compétences nationales ». Ils ont également appelé à « la libération des manifestants arrêtés lors du Hirak dans plusieurs wilayas », exigeant « d’écarter les partis pro-système et des personnes impliquées dans des affaires de corruption du dialogue national ».

En marge de la rencontre, la Présidente de la commission de la jeunesse, de la femme et de la société civile de l’Instance de dialogue et de médiation a souligné que cette commission « est ouverte à tous les jeunes, aux femmes et aux acteurs de la société civile et du Hirak à travers tout le territoire national, sans exclusive », ajoutant que « les propositions formulées pour la sortie de crise et leur débat se fait en toute liberté ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :