Algérie-Espagne La crise migratoire

Algérie-Espagne

La crise migratoire

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, 17.687 migrants ont atteint l’Espagne par la mer du 1er janvier jusqu’au 15 novembre contre 5.445 sur la même période de 2016. Encore loin derrière l’Italie (114.000) ou la Grèce (25.000), l’Espagne redevient une destination de choix des trafiquants qui évitent d’autres routes passant notamment par la Libye.

Les Algériens sont du nombre. Ce qui risque d’enflammer le torchon entre l’Algérie et l’Espagne suite aux flots quasi permanents des migrants vers la péninsule ibérique.

L’Espagne n’a pas manqué de  demander à l’Algérie de « renforcer les contrôles frontaliers sur ses côtes pour freiner les arrivées de migrants illégaux ». D’après plusieurs médias espagnols, le Ministre de l’Intérieur Espagnol doit rencontrer cette semaine l’ambassadrice d’Algérie en Espagne.

Selon le journal El Mundo, Juan Ignacio Zoido souhaite que les autorités Algériennes, « qui coopèrent efficacement avec l’Espagne », renforcent leurs contrôles frontaliers sur leurs côtes afin d’éviter des tragédies humaines comme celles qui ont eu lieu ces derniers jours.

En seulement 24 heures, « 500 migrants illégaux ont été sauvés par les autorités espagnoles alors qu’ils tentaient de rejoindre la péninsule Ibérique », a indiqué samedi 18 novembre l’agence Associated Press.

Il s’agit d’une «crise migratoire», d’une «grave crise humanitaire causée par l’arrivée de bateaux d’immigrés clandestins» et «orchestrée par des mafias spécialisées dans le trafic d’êtres humains», estime un représentant du gouvernement à Murcia, cité par El Mundo.

Entre le 26 octobre et le 3 novembre, 600 autres Algériens sont arrivés à Almería et à Murcia.

284 harraga Algériens sont arrivés fin octobre, à Maurcie, dans le sud de l’Espagne, à bord de 26 embarcations de fortune. À la mi-octobre, la même région a vu l’arrivée de 405 harraga Algériens. Les arrivées se sont étalées sur près d’une semaine. Selon les médias espagnols, ces arrivées constituent des records.

Selon les chiffres de la Salvamento Marítimola, la sûreté maritime Espagnole, « 13.533 migrants -la plupart originaires d’Afrique Subsaharienne- sont arrivés sur les côtes Espagnoles entre janvier et octobre 2017 à bord de 824 bateaux », contre 5.384 personnes pour 357 bateaux sur la même période en 2016. « Soit pratiquement le triple par rapport à l’année dernière », a précisé la même source.

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *