AlgérieEconomieNews

Algérie : Développer le logement locatif

Alger : Le Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri a indiqué que son secteur s'orientait vers la création de formules étudiées destinées à la location.   Lors d'une conférence de presse organisée en marge d'une réunion avec les cadres du secteur pour présenter le plan d'action, le Ministre a précisé que la nouvelle formule de logement locatif visait à exploiter les capacités des promoteurs immobiliers (au nombre de 9.000) en vue de booster le développement dans le secteur.

Algérie : Développer le logement locatif

Alger par : Noureddine RAMZI 

Alger : Le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri a indiqué que son secteur s’orientait vers la création de formules étudiées destinées à la location.

Lors d’une conférence de presse organisée en marge d’une réunion avec les cadres du secteur pour présenter le plan d’action, le Ministre a précisé que la nouvelle formule de logement locatif visait à exploiter les capacités des promoteurs immobiliers (au nombre de 9.000) en vue de booster le développement dans le secteur.

Nasri a en outre souligné l’impératif pour « les promoteurs de se diriger vers la formule de location afin de pouvoir se lancer dans le marché de l’immobilier », faisant savoir qu’une étude est en cours afin d’examiner la formule financière et les aspects liés à l’octroi du foncier.

Nasri a fait état, par là même, du lancement d’une opération de tri des différentes demandes de logements au niveau des Conservations foncières, à travers 48 wilayas du pays, et la révision du fichier national de logement en le liant à d’autres fichiers dans d’autres secteurs.

Concernant le problème qui se pose pour les habitants de la cité des 4.500 logements de Bouinane (W. Blida) a propos du manque de raccordement au réseau d’électricité et de gaz, le ministre a fait savoir que le problème a été réglé en coordination avec les services du ministère de l’Energie, affirmant que les logements réalisés seront raccordés aux différents réseaux d’ici 4 mois.

La gestion de pareilles cités exige l’implication des citoyens dans la gestion, à travers le paiement des charges estimées à 2.500 da/mois et l’application des orientations de l’entreprise. Le secteur compte impliquer les entreprises « ANSEJ » et les start-ups dans les opérations de gestion immobilière de ces cités, selon M. Nasri.

Une expertise nationale menée à travers tout le territoire national pour déterminer la dangerosité de ce matériau pour les habitants a établi l’existence de matériaux isolants non amiantés et certains matériaux solides qui n’ont aucun impact, selon l’OMS, sur la santé des habitants et ne contiennent aucun produit cancérigène.

Pour ce qui est des travailleurs ayant souscrit aux différentes formules de logement et ont été licenciés, le ministre a fait savoir que le secteur prendra en considération la situation du travailleur durant l’année de souscription.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :