AlgérieEconomieNews

Algérie : Développer l’aquaculture 

Alger : Les Ministres des Ressources en eau, Arezki Berraki et de la Pêche et des productions halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi se sont rencontrés pour faire montre de la volonté de leurs secteurs respectifs de développer des programmes d'aquaculture dans les barrages afin de contribuer au soutien de la production nationale de poissons.

Algérie : Développer l’aquaculture 

Par : Abdelkader DJEBBAR

Alger : Les Ministres des Ressources en eau, Arezki Berraki et de la Pêche et des productions halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi se sont rencontrés pour faire montre de la volonté de leurs secteurs respectifs de développer des programmes d’aquaculture dans les barrages afin de contribuer au soutien de la production nationale de poissons.

Ils ont examiné les moyens de développer le domaine de l’aquaculture continentale et la possibilité de s’orienter vers de nouveaux modes d’élevage, en sus des défis qui pourraient se poser à ce type d’investissements.

Berraki a estimé que cette réunion était une occasion pour échanger autour du projet de développement de la pêche continentale au niveau des barrages et retenues d’eau et le renforcement de la coordination entre les deux secteurs afin que les investissements soient pertinents et bien ciblés, rapporte l’APS.

Pour ce faire, le Ministre a préconisé l’implication des organismes et établissements publics relevant du secteur dans ces activités à travers des investissements bénéfiques, pouvant constituer des revenus supplémentaires et une solution pour l’amélioration de leur situation financière.

Le secteur des Ressources en eau compte 81 barrages, d’une capacité globale de 8,274 milliards de m3 d’eau, et 65 petits barrages, d’une capacité de 4361,22 millions m3, ce qui représente une assiette importante aux activités d’aquaculture, a-t-il poursuivi.

Selon les données présentées durant la réunion, les activités aquacoles continentales sont réparties sur 26 barrages et 35 opérateurs, dont 9 barrages (12 opérateurs) à l’est du pays, 8 barrages (10 opérateurs) au centre et 9 autres (13 opérateurs) à l’ouest, avec une production de 313,64 tonnes durant 2019.

Les mêmes données font état d’un taux de remplissage des barrages de 63,6%, dont 50 barrages en situation « confortable », 20 barrages à plus de 80% et 6 autres à 100%.

Vingt-trois (23) barrages sont exploités pour l’alimentation en eau potable et l’irrigation, 12 pour l’irrigation et 28 pour l’approvisionnement en eau potable uniquement.

Pour ce qui est du volume d’eau mobilisé durant 2019, il a atteint 1703,2 millions m3, dont 1123,6 millions m3 en eau potable et 579,6 millions m3 pour l’irrigation.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :