AlgérieEconomieNews

Algérie : Des records électriques

Selon le Ministre de l’Énergie, la production d'électricité en Algérie provient majoritairement du gaz naturel à un taux de 99 %.

Algérie : Des records électriques

Alger par : Noureddine RAMZI

Selon le Ministre de l’Énergie, la production d’électricité en Algérie provient majoritairement du gaz naturel à un taux de 99 %.

S’exprimant devant la presse, en marge du sixième symposium de l’Association Algérienne de l’Industrie du Gaz (AIG) organisé sous le thème « le gaz naturel au centre de la diversification énergétique », le Ministre a rappelé que « le gaz représente une ressource primaire plus propre que les autres ressources fossiles ».

« La prédominance du gaz naturel dans le mixte énergétique algérien est due au fait que le pays est un producteur majeur du combustible et a la volonté politique qui consiste à satisfaire, en premier, la demande domestique », a-t-il déclaré.

« Nous sommes parvenus à produire 20.000 mégawatts pour couvrir la demande croissante au niveau national et nous avons 33 stations de production d’électricité dans le Sud algérien, dont des stations travaillant avec du gaz naturel », a souligné M. Arkab.

Lors de l’ouverture du sixième symposium de l’Association Algérienne de l’Industrie, M. Arkab a mis l’accent sur la diversification des ressources énergétiques qui est devenu « un axe stratégique de notre politique énergétique. Elle implique d’assurer un équilibre entre impératifs du développement économique et social avec les considérations environnementales tout en veillant à la gestion rationnelle et durable de nos ressources énergétiques ».

Les progrès réalisés dans l’Industrie du gaz durant les 15 dernières années, de l’amont à l’aval, témoigne, selon M. Arkab, de la capacité de l’industrie gazière à pousser les limites du possible et à mettre en valeur les avantages du gaz.

Le sixième symposium de l’Association Algérienne de l’industrie du gaz (AIG) a réuni près de 700 participants, selon M. Abdelmadjid Attar, vice-Président de l’AIG.

Lors de ses deux jours d’échanges, plus de 120 communications, entre orales et affichées, sont prévues, ainsi que quatre tables rondes.

Cette manifestation scientifique a vu la participation des PDG des groupes Sonatrach et Sonelgaz, ainsi que des cadres de ces groupes qui animeront plusieurs conférences.

À noter que le Ministre de l’Energie s’est déplacé en fin de journée pour inspecter quelques complexes pétrochimiques relevant du groupe Sonatrach dans la zone industrielle d’Arzew.

 Aps

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :