AlgérieNewspolitique

Algérie : Des initiatives et des solutions de sortie de crise

Les appels lancés par les pouvoirs publics et les différentes forces vives du pays concernant l'organisation d'un dialogue national inclusif sont de plus en plus nombreux en vue de trouver des solutions consensuelles à la crise politique. Ils se sont concrétisés par des initiatives politiques et des feuilles de route, dont les auteurs s'efforcent de les cristalliser en un projet national inclusif appelé à faire le consensus de l'ensemble des forces politiques du pays.

Algérie : Des initiatives et des solutions de sortie de crise

Alger par : Noureddine RAMZI 

Les appels lancés par les pouvoirs publics et les différentes forces vives du pays concernant l’organisation d’un dialogue national inclusif sont de plus en plus nombreux en vue de trouver des solutions consensuelles à la crise politique. Ils se sont concrétisés par des initiatives politiques et des feuilles de route, dont les auteurs s’efforcent de les cristalliser en un projet national inclusif appelé à faire le consensus de l’ensemble des forces politiques du pays.

En dépit de la différence de ces démarches, il n’en demeure pas moins que ces dernières soulignent toutes la nécessaire fusion de tous les efforts au sein d’un cadre national, à travers un « Dialogue inclusif » auquel appellent les autorités supérieures représentées par la Présidence de la République qui adoptent une nouvelle approche pour accompagner le dialogue et parvenir à l’élection Présidentielle.

Le chef de l’Etat Abdelkader Bensalah a plaidé, dans ses derniers discours, pour « La mise en place d’une feuille de route consensuelle que l’Etat œuvrera à organiser dans les meilleurs délais », en vue de sortie de la crise politique.

Après la suspension du scrutin Présidentiel qui était prévu le 4 juillet, M. Bensalah a intensifié ses rencontres avec le Premier Ministre, Noureddine Bedoui, en vue de débattre « des procédures à prendre concernant l’organisation du dialogue politique, et les mécanismes de relance du processus électoral ».

À ce titre, M. Bensalah a invité la classe politique, la société civile et les personnalités patriotique nationales à opter pour la voie du dialogue inclusif en vue de poser les jalons du processus de concertation que l’Etat s’emploiera à organiser dans les meilleurs délais, à débattre « de toutes les préoccupations portant sur la prochaine échéance Présidentielle, et partant, tracer une feuille de route devant aider à l’organisation du scrutin dans un climat d’entente et de sérénité « , en s’engageant à « garantir au scrutin Présidentiel toutes les conditions d’une élection régulière, libre et transparente, telle que souhaitée par notre peuple ».

Les partis de l’opposition et les acteurs de la société civile initient les assises nationales du dialogue

L’opposition, représentée par « les forces du changement », ainsi que les acteurs de la société civile et les personnalités nationales, ont salué cet appel au dialogue, et entamé l’organisation de rencontres périodiques depuis le début du Hirak populaire, visant à cristalliser et adapter les revendications populaires au dispositif juridique et politique de l’Etat.

Après plusieurs réunions, ces Parties ont convenu de tenir, le 06 juillet, les assises nationales du dialogue, dont certains contours consistent à « accélérer le retour vers le processus électoral et renoncer à l’idée de l’Assemblée constituante ».

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :