AlgérieNews

Algérie : Des bureaucrates à l’index

Le Premier Ministre, Abdelaziz Djerad a révélé, jeudi à Alger, que «des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du Président de la République et du programme du Gouvernement».

Algérie : Des bureaucrates à l’index

Par : Abdelkader DJEBBAR

Le Premier Ministre, Abdelaziz Djerad a révélé, jeudi à Alger, que «des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du Président de la République et du programme du Gouvernement».

Dans son allocution à la clôture de la rencontre Gouvernement-walis, M. Djerad a affirmé que « selon les chiffres que j’ai reçus, 10 à 20% seulement des orientations du président de la République ont été appliquées», ajoutant «il est vrai qu’il y’a des problèmes financiers objectifs, une conjoncture sanitaire (coronavirus), et les conditions du passé, mais des bureaucrates entravent l’exécution du programme du Président de la République et du programme du Gouvernement».

Après avoir insisté sur l’importance de lutter contre la bureaucratie, M. Djerad a souligné l’impératif « d’atteindre un taux important d’exécution du programme du Président de la République avant la fin 2020», ajoutant «qu’à travers un suivi quotidien des décisions, on atteindra peut être un taux d’exécution acceptable de 60 à 70% du programme du Président de la République».

Parmi les « premières priorités», le Premier Ministre a cité l’adoption d’une approche globale pour «une intervention rapide dans les zones d’ombre» et la définition d’un calendrier de travail pour l’exécution du programme destiné à ces régions, car «l’Algérie nouvelle c’est à la fois un mécanisme, des moyens et un nouveau mode de gestion».

Le Premier Ministre, Abdelaziz Djerad, a également appelé, jeudi à Alger, les Walis à l’impérative ouverture d’un dialogue avec les citoyens « avant d’imposer toute idée dans la résolution des questions soulevées sur le terrain ».

S’adressant aux walis à l’issue de leur rencontre avec le Gouvernement, le Premier Ministre a déclaré: « Il est impératif d’ouvrir un dialogue avec les citoyens dans toutes les régions du pays, avant d’imposer vos idées dans la résolution des questions soulevées sur le terrain », plaidant pour « l’assimilation et la prise en charge des problèmes et des préoccupations des citoyens, dans le cadre de la démocratie participative ».

Il a mis l’accent, dans ce sens, sur l’importance de la communication notamment avec les citoyens des zones d’ombre afin de prendre connaissance de leurs préoccupations et leurs priorités.

Concernant la prévention contre les feux de forêts, M. Djerad a relevé l’impérative mobilisation de tous les moyens afin de préserver les ressources forestières du pays, appelant les membres du Gouvernement qui n’ont pas pu intervenir lors de cette rencontre à « présenter un résumé sur leur plan d’action dans le rapport final ».

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :