AlgérieNewspolitique

Algérie : Coups de balai à la Présidence

Les jours passent et se ressemblent. Les étudiants marchent et contestent le système en place. Les travailleurs de certaines entreprises ne restent pas les bras croisés. Les femmes sont de toutes les activités pour dénoncer et redénoncer les sournoiseries et plus. Le Peuple, dans son écrasante majorité ne baisse donc pas les bras. De temps à autres il y a des contre-réactions et des décisions pour le moins incomplètes.

Algérie : Coups de balai à la Présidence

Alger par : Noureddine RAMZI

Les jours passent et se ressemblent. Les étudiants marchent et contestent le système en place. Les travailleurs de certaines entreprises ne restent pas les bras croisés. Les femmes sont de toutes les activités pour dénoncer et redénoncer les sournoiseries et plus. Le Peuple, dans son écrasante majorité ne baisse donc pas les bras. De temps à autres il y a des contre-réactions et des décisions pour le moins incomplètes.

Les limogeages de PDG se succèdent. C’est tout le secteur des finances qui est concerné. Après le ministre des finances, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a mis fin jeudi aux fonctions de deux cadres de la Présidence, respectivement le directeur des cortèges officiels et des transports de la présidence de la République, Ait Arkoub Abdelkrim et le directeur des systèmes et des moyens informatiques de la présidence de la République, Bouabana Chouhed.

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a mis fin également jeudi aux fonctions du président de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), Sebaibi Mohamed, indique un communiqué de la présidence de la République.

L’ex-directeur général de la résidence d’État Sahel, qui regroupe les ex-EGT de Club-des-Pins et de Moretti, et non moins président-directeur général de la Société d’investissements hôtelier (SIH), Hamid Melzi, a été arrêté mardi en fin de journée, alors qu’il se dirigeait vers l’hôtel Sheraton, son lieu de détente de prédilection avec les membres de sa famille.

Et si l’on ignore encore la teneur des interrogatoires, il n’est pas exclu qu’ils ont porté sur des transactions conclues dans le cadre des larges prérogatives de Hamid Melzi, sur la gestion des entités prestigieuses qu’il dirige, voire sur des rencontres qui y ont eu lieu à l’abri des regards avec des personnalités connues.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :