AlgérieNewspolitique

Algérie : C’est parti pour la campagne référendaire

La campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain, débute mercredi sous le slogan "Novembre 1954 : la libération, Novembre 2020 : le changement".

Algérie : C’est parti pour la campagne référendaire

Alger par : Noureddine RAMZI 

La campagne référendaire sur le projet d’amendement de la Constitution, soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain, débute mercredi sous le slogan « Novembre 1954 : la libération, Novembre 2020 : le changement ».

Cette campagne pour laquelle toutes les conditions de « transparence et impartialité » ont été réunies, sera marquée par des actions de sensibilisation sur l’importance de cette consultation populaire devant jeter les bases d’un « Etat moderne au service du citoyen ».

L’Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE) a annoncé, le 28 septembre dernier, le lancement le 7 octobre d’une campagne de sensibilisation en prévision du référendum sur l’amendement de la Constitution et publié un arrêté fixant les règles de la campagne référendaire, en application de la loi organique relative au régime électoral.

Ces règles disposent, notamment, que la campagne sera animée par le staff gouvernemental, les partis politiques disposant d’un groupe parlementaire au niveau des deux chambres du Parlement ou de 10 sièges au sein des deux chambres du Parlement, ou des sièges au sein des Assemblées populaires locales dans au moins 25 wilayas.

La campagne référendaire peut être menée, aussi, par voie d’affichage, de distribution de dépliants, de correspondances et de tous les moyens écrits ou électroniques. A l’étranger, l’affichage se fait aux sièges des représentations diplomatiques et consulaires.

L’opération de sensibilisation et la campagne référendaire, qu’il s’agisse de médias audiovisuels ou par affichage, les moyens écrits ou électroniques sont soumis à une habilitation préalable de l’ANIE étant chargée exclusivement de la préparation, l’organisation, la gestion et la supervision des élections et des référendums. A ce titre, « tous les intervenants de la campagne référendaire sont tenus de respecter les dispositions législatives et réglementaires en vigueur ».

Charfi a précisé qu’un réseau de visioconférence a été mis en place à cette occasion et permettra une « plus grande réactivité et une prise en charge immédiate à d’éventuels problèmes qui peuvent se poser le jour du scrutin ».

Le Président de l’ANIE a indiqué récemment que le corps électoral compte actuellement 24.111.081 électeurs, estimant qu’il enregistrera, après révision, entre 500.000 à 600.000 nouveaux inscrits, ajoutant que le nombre de citoyens enregistrés via la plate-forme numérique a atteint 58.628 inscrits, alors que 33.280 autres ont été radiés des listes électorales.

Le projet de l’amendement de la Constitution, élaboré par un groupe d’experts en Droit constitutionnel, sur la base de 5.018 propositions d’amendement émanant de différentes franges de la société, de personnalités nationales et de forces politiques, a été adopté le 6 septembre en Conseil des Ministres, avant de recevoir l’approbation des deux chambres du Parlement, successivement le 10 et le 12 du même mois.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :