AlgérieNewspolitique

Algérie : Campagne électorale J15

Dénonçant, une nouvelle fois, l'ingérence du Parlement Européen dans les affaires internes de l'Algérie, alors qu'il continue à observer un silence total sur les 11 morts et plus de 4.000 blessés enregistrés lors des manifestations des "gilets jaunes" en France, le candidat indépendant, Abdelmadjid TEBBOUNE a appelé, depuis Ouargla, à une participation massive à la Présidentielle afin de "préserver le pays de toutes les menaces qui le guettent".

Algérie : Campagne électorale J15

Alger par : Abdelkader BOUALEM

Dénonçant, une nouvelle fois, l’ingérence du Parlement Européen dans les affaires internes de l’Algérie, alors qu’il continue à observer un silence total sur les 11 morts et plus de 4.000 blessés enregistrés lors des manifestations des « gilets jaunes » en France, le candidat indépendant, Abdelmadjid TEBBOUNE a appelé, depuis Ouargla, à une participation massive à la Présidentielle afin de « préserver le pays de toutes les menaces qui le guettent ».

Lors d’un meeting, animé dans la nuit de samedi à dimanche à El Bayadh, le candidat du Rassemblement National Démocratique (RND), Azzedine Mihoubi, a dénoncé « les voix qui s’élèvent à l’étranger », visant à « déstabiliser l’Algérie et attenter à ses institutions », en allusion à la résolution adoptée récemment par le Parlement Européen.

« La meilleure réponse à ces étrangers, qui ont tenté de porter atteinte à la stabilité de l’Algérie à la veille de l’élection, est la participation massive du peuple Algérien à l’élection Présidentielle, prévue le 12 décembre en cours », a-t-il affirmé.

Le Président du Parti Talaie El Hourriyet, Ali Benflis a estimé, quant à lui, qu’aller à la Présidentielle est la seule solution pour résoudre la crise », s’interrogeant sur le timing choisi par le Parlement Européen pour s’immiscer dans les affaires internes de l’Algérie.

« Les enfants de ce pays qui a recouvré sa souveraineté au prix de sang n’accepteront aucune forme d’ingérence dans leurs affaires internes », a-t-il averti lors d’un meeting à Mila, soulignant que l’Algérie, est « une force régionale, capable de faire face à ses ennemis ».

À Biskra, le candidat du Front El Motakbel, Abdelaziz Belaid, a réitéré son rejet catégorique de toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie, soulignant que « l’unique solution pour les Algériens est l’organisation de l’élection » présidentielle.

Par ailleurs, les candidats à la magistrature suprême ont érigé la question de la relance du secteur agricole en priorité absolue, s’engageant à prendre les mesures nécessaires pour doter le pays d’une meilleure politique agricole.

Lors d’un meeting à Biskra, le Président du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina a promis de lever toutes les contraintes à l’investissement agricole au Sud du pays et d’encourager la mise en valeur des terres.

Il a fustigé, à ce titre, la politique d’octroi de licences d’importation pour des produits de base, dont les fruits et légumes alors que les agriculteurs locaux qui souhaitent mettre en valeur les terres et investir rencontrent des difficultés.

Cette politique « ne sert aucunement l’intérêt du pays mais favorise plutôt la dépendance à l’étranger », a-t-il averti, soulignant la nécessité d' »encourager et de renforcer la production nationale ».

Pour sa part, le candidat Abdelaziz Belaid estime que l’agriculture constitue « le meilleur moyen d’atteindre la sécurité alimentaire et par la même l’indépendance économique ».

A.B

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :