AlgérieNewspolitique

Algérie : Bensalah déçoit au lieu de convaincre

Les Algériens sont encore sortis hier partout à travers le pays, dans les grandes, petites et moyennes villes. L’ardeur du changement était partout. Sur tous les visages pour que vive l’Algérie prospère sans une certaine contrainte qui plane sur tous les toits, dans tous les foyers. Surtout à la suite du discours prononcé, jeudi soir, par Abdelkader Bensalah. Un discours qui a beaucoup plus déçu que réuni, augmentant le désarroi  et l’écœurement.

Algérie : Bensalah déçoit au lieu de convaincre

Oran par :  Noureddine RAMZI

Les Algériens sont encore sortis hier partout à travers le pays, dans les grandes, petites et moyennes villes. L’ardeur du changement était partout. Sur tous les visages pour que vive l’Algérie prospère sans une certaine contrainte qui plane sur tous les toits, dans tous les foyers. Surtout à la suite du discours prononcé, jeudi soir, par Abdelkader Bensalah. Un discours qui a beaucoup plus déçu que réuni, augmentant le désarroi  et l’écœurement.

Le discours a donc déçu les Algériens sur les réseaux sociaux. Beaucoup s’attendaient à ce qu’il annonce sa démission ou du moins, celle de Bedoui et de son gouvernement. Mais rien de tout cela n’a été fait. Et le doute sérieux plane partout.

Le Chef de l’État par intérim, un proche de l’ex-Président de Bouteflika et cadre dirigeant du RND, Parti politique de ce qui était l’alliance Présidentielle et pilier du régime, a confirmé la prolongation de son mandat au-delà des 90 jours prévus par la Constitution et a appelé, une nouvelle fois « au dialogue », sans faire la moindre concession sur l’essentiel.

Plus de 500 personnes représentant près de 40 syndicats, associations et organisations nationales devront participer à la Conférence nationale de la société civile, prévue le 15 juin en cours, afin d’aboutir à « une feuille de route » pour sortir de la crise que vit le pays et qui sera présentée, prochainement, à la classe politique.

Les participants à cette Conférence relèvent de trois dynamiques, à savoir : la Confédération des syndicats autonomes, le Forum civil pour le changement et le Collectif de la société civile qui compte plusieurs associations et organisations de droits de l’Homme. Les organisateurs de cette Conférence devront se réunir, samedi, en vue de peaufiner les procédures techniques et logistiques et d’adopter une feuille de route de sortie de crise ».

Le niveau de mobilisation des Algériens, l’ampleur des manifestations   lors de ce 16e vendredi depuis le début du mouvement et premier vendredi depuis la fin de Ramadhan donneront l’heure juste sur leur détermination et leur rejet de la feuille de route que le pouvoir s’obstine à imposer.

Oran a vibré hier après la prière du vendredi. Ils étaient des milliers à braver la chaleur de juin pour « huer Bensalah », le Président par intérim, Un Président qui ne réussit toujours pas à convaincre mais qui, malgré lui, incite les Algériens à le rejeter vu son manque de conviction », me confiaient plusieurs marcheurs convaincus que la renaissance c’est d’abord et avant tout le retrait des « hommes du système ».

Les Oranais se sont en Bou de ligne retrouvés à la place Zabana après un crochet par le siège de la wilaya. Ce fut tout simplement une autre journée mémorable.

N.R

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :