AlgérieEuropeNews

Algérie-Allemagne: Régler l’immigration clandestine

Algérie-Allemagne: Régler l’immigration clandestine

Par : Abdelkader DJEBBAR

Tous les Algériens en situation irrégulière en Allemagne seront « évacuer le plus possible » a officiellement déclaré le Premier ministre Ouyahia en début de semaine à l’occasion de la visite officielle effectuée par son homologue allemande. Il n’a pas manqué de préciser qu’il s’agit d’une question gérée par les deux pays avec « beaucoup de sérénités et d’amitié ».

“Je vous confirme que l’Algérie récupérera tous ses enfants (en situation irrégulière en Allemagne), qu’ils soient au nombre de 3.000 ou 5.000, tout en respectant un certain nombre de règles sur lesquelles nous sommes en parfait accord avec les autorités allemandes”,  a assuré M. Ouyahia, lors de la conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande.

Parmi ces règles, le Premier ministre a insisté sur l’identification de ces ressortissants pour s’assurer qu’il s’agit bien de citoyens algériens.
“Cette identification sera effectuée à l’avenir de manière plus efficace étant donné que le fichier national d’identité est informatisé et que les empreintes digitales sont numérisées, ce qui permet d’aller plus vite”, a-t-il expliqué.
Il a également fait savoir qu’au moins 700 laisser passer sont au niveau des missions consulaires algériennes en Allemagne qui attendent les concernés pour en bénéficier et revenir au pays.

Le Premier ministre a fait savoir que 40.000 Algériens sont établis de manière légale en Allemagne, exprimant ses remerciements au gouvernement allemand pour les bonnes conditions dans lesquelles ils séjournent.

M. Ouyahia a rappelé dans ce cadre que l’Algérie, par ses efforts à ses frontières sud, “empêche annuellement 20.000 à 30.000 personnes de rentrer illégalement sur son territoire pour souvent continuer leur chemin vers l’Europe”.
“On accuse l’Algérie de jeter des Africains dans le désert. C’est faux”, a-t-il souligné, citant l’exemple de la caravane organisée cet été pour rapatrier un millier de migrants clandestins vers leurs pays d’origine en présence du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et de internationale pour les migrants (OIM)

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close