AlgérieEuropeNews

Algérie – Allemagne : Merkel, en avant toute

Algérie – Allemagne

Merkel, en avant toute

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

La Chancelière Allemande, Angela Merkel, est attendue lundi en Algérie pour une visite officielle de deux jours, à l’invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, indique dimanche un communiqué de la présidence de la République.

Les entretiens entre le Président Bouteflika et Mme Merkel permettront aux deux parties de « procéder à un échange de vues, notamment sur les relations entre l’Algérie et l’Union Européenne, ainsi que la situation au Maghreb, au Sahel et au Moyen-Orient », précise le communiqué.

La visite de Mme Merkel « ne manquera pas de donner également un élan supplémentaire à la coopération, au partenariat et aux échanges entre l’Algérie et l’Allemagne », souligne la même source.

La visite de la Chancelière allemande sera, d’autre part, marquée par la tenue de la 6ème session de la commission mixte de coopération Algéro-Allemande et du forum d’affaires entre les entreprises des deux pays, ajoute le communiqué.

C’est donc le grand moment pour sortir les grands dossiers de l’heure afin de les dépoussiérer pour les actualiser et les mettre sur table.

Les échanges commerciaux entre l’Allemagne et l’Algérie ont atteint, en 2011, plus de 3 milliards d’euros. Les deux pays vont dans le sens de la consolidation de leur relation économique.

Mise sur pied en 2010, suite à la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à Berlin, la commission mixte Algéro-Allemande est conçue dans cette logique. «En 2012, à sa deuxième réunion, la commission a fait un bon bilan de ce qui a été réalisé. Elle a ouvert de nouvelles perspectives prometteuses pour le développement de nos relations économiques et commerciales avec ce pays», a estimé il y a quelques temps, l’ambassadeur d’Algérie en Allemagne. Selon lui, ladite commission sert parfaitement l’amélioration de la coopération entre les deux pays, car «c’est un mécanisme qui a fait ses preuves et il en fera davantage dans l’approfondissement, la diversification et la densification des échanges économiques entre les deux pays».

En avril dernier, cette commission a mis au point les potentialités et les défis d’accès au marché Algérien dans des domaines variés, tels que les énergies renouvelables, la technologie médicale, la formation, le secteur de l’agriculture, les transports, la pharmacologie et l’agro-alimentaire. Bien que plusieurs domaines de coopération aient été identifiés, les opérateurs Allemands ne sont pas automatiquement attirés par l’investissement en Algérie.

Et en Algérie, il y a aussi le grand soleil du grand sud qui fait lorgner les Allemands. Son exploitation est de plus en plus à l’ordre du jour en vue de produire de l’électricité à acheminer vers l’Europe. C’est l’un des créneaux qui peut parfaitement attirer les entreprises Allemandes et, de ce fait, favoriser les échanges entre les deux pays.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre du projet Desertec, initié en 2009, par des opérateurs Allemands. Sauf que depuis sa conception, la faisabilité de ce projet n’est pas vraiment définie.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :