AlgérieNewspolitique

Algérie : À boulets rouges sur Mihoubi

Au sein du RND, on tire à boulets rouges sur Azzedine Mihoubi suite à sa défaite aux dernières Présidentielles, remportées par Abdelmadjid TEBBOUNE.

Algérie : À boulets rouges sur Mihoubi

Alger par : Noureddine RAMZI 

Au sein du RND, on tire à boulets rouges sur Azzedine Mihoubi suite à sa défaite aux dernières Présidentielles, remportées par Abdelmadjid TEBBOUNE.

Selon notre confrère TSA, le Secrétaire Général par intérim du Parti, Azzedine Mihoubi, est, lui et tout son staff, dans le collimateur d’un groupe de cadres du Parti, qui leur reproche de ne pas avoir pris au sérieux la nouvelle donne constituée par le Hirak, et qui serait à l’origine du résultat catastrophique de cette élection qui l’a crédité d’une avant-dernière place. Le processus de destitution, le concernant, serait déjà lancé.

Dans un communiqué non signé, un groupe de cadres et militants du Parti, qui s’est démarqué du comportement du SG par intérim et de ses décisions, a fait état de la décision de charger une délégation de cadres et des secrétaires des bureaux de wilaya pour prendre langue avec Mihoubi et l’exhorter à déposer sa démission, en signe de responsabilité de cette défaite catastrophique qui s’est répercutée négativement sur les esprits des militants.

Ces militants ont exigé de lui de présenter sa démission dans les tout prochains jours et de charger un membre du bureau national de la gestion du Parti jusqu’à la tenue d’une session extraordinaire du conseil national au mois de janvier 2020.

Un appel est lancé aux « cadres intègres du Parti pour s’allier à cette démarche afin que “le Parti recouvre sa ligne originelle” qui consiste en “la défense des intérêts suprêmes de la patrie pour laquelle il a été créé, dont la défense des constantes nationales, des préoccupations et des aspirations du peuple”.

Les auteurs du  communiqué, qui  reviennent  sur  les résultats “catastrophiques” de la dernière élection Présidentielle et qu’ils imputent à la seule responsabilité de Mihoubi, estiment qu’il a adhéré au processus de candidature à l’élection Présidentielle de son propre chef.

Les auteurs du communiqué relèvent, en outre, “la marginalisation vécue par les cadres, les secrétaires de wilaya et les militants authentiques, au profit de personnes étrangères au parti et qui lui étaient opposées lors des précédentes échéances, mais qui sont devenues des décideurs du Parti”.

Et à TSA de conclure « Déjà mal en point depuis l’apparition du Hirak, le RND risque, en effet, de faire les frais de la défaite de son candidat à la Présidentielle qui a, par ricochet, démontré la faillite de cet appareil électoral et qui, jadis, représentait l’une des béquilles sur lesquelles reposait le pouvoir ».

N.R

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :