AlgérieNewspolitique

Algérie : 41e Hirak pour mieux vivre

Rien n’arrête plus le Hirak qui a vécu hier son 41e acte intervenant à moins de deux semaines du scrutin du 12 décembre et dans un contexte particulier, marqué par l’adoption hier jeudi par le Parlement Européen d’une résolution sur l’Algérie, la poursuite de la campagne électorale et des manifestations anti-Présidentielles ainsi que les arrestations des manifestants et des activistes, souligne notre confrère TSA.

Algérie : 41e Hirak pour mieux vivre

Alger par : Noureddine RAMZI 

Rien n’arrête plus le Hirak qui a vécu hier son 41e acte intervenant à moins de deux semaines du scrutin du 12 décembre et dans un contexte particulier, marqué par l’adoption hier jeudi par le Parlement Européen d’une résolution sur l’Algérie, la poursuite de la campagne électorale et des manifestations anti-Présidentielles ainsi que les arrestations des manifestants et des activistes, souligne notre confrère TSA.

Jeudi, le Parlement Européen a condamné « fermement les arrestations arbitraires et illégales ainsi que l’emprisonnement, les attaques et les intimidations de journalistes, syndicalistes, avocats, étudiants, défenseurs des droits de l’Homme et de manifestants pacifiques qui prennent part aux manifestations du Hirak ».

L’Algérie a réagi en dénonçant le « mépris » du Parlement Européen, et accusé des Eurodéputés de promouvoir « ouvertement leur agenda du chaos provoqué, qu’ils ont malheureusement mis en œuvre dans bien des pays frères ».

Hier donc, les manifestations n’y encore une fois répondu à la marche à quelques jours des élections Présidentielles du 12 décembre. Et ils n’ont pas, encore une fois, hésité à se faire entendre pour des jours meilleurs et à un changement radical, rejoignant ainsi certains candidats pour une partie de quelles programmes développés au cours des multiples meetings.

À Oran, la mobilisation est intacte. Un rassemblement a été organisé devant le siège de la wilaya. « Yahia Zabana, Silmiya

Silmiya, Anjibou El Houria li Yessra Issir (Oh Zabana, nous sommes mobilisés pacifiquement pour que l’Algérie soit indépendante advient

que pourra) », scande la foule qui se dit très déterminée à poursuivre le combat pacifique pour la démocratie.

Les autres villes et villages ne sont pas du tout restés en marge des manifestions pour que le Peuple retrouve sa dignité et ses raisons de vivre mieux.

Et aussi bizarre que cela puisse paraître, aucun candidat à la Présidentielle du 12 décembre, n’a placé un mot sur les manifestations du vendredi ou du mardi ou les autres…

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :