AlgérieEconomieNews

Algérie : 24 Février : L’Algérie à l’avant-garde des nationalisations des hydrocarbures 

Hassi Messaoud : Les nouvelles batailles à mener dans le domaine des hydrocarbures consistent en la réalisation de la sécurité et la transition énergétique en Algérie, a affirmé lundi à Hassi Messaoud le Président directeur général (PDG) de la Société Nationale des Hydrocarbures (Sonatrach), Toufik Hakkar.

Algérie : 24 Février : L’Algérie à l’avant-garde des nationalisations des hydrocarbures 

Hassi Messaoud par : Noureddine RAMZI 

Hassi Messaoud : Les nouvelles batailles à mener dans le domaine des hydrocarbures consistent en la réalisation de la sécurité et la transition énergétique en Algérie, a affirmé lundi à Hassi Messaoud le Président directeur général (PDG) de la Société Nationale des Hydrocarbures (Sonatrach), Toufik Hakkar.

Lors d’une rencontre de travail avec les travailleurs et les syndicalistes de Sonatrach, sous la Présidence du Premier Ministre, Abdelaziz Djerad à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA) (1956) et de la nationalisation des hydrocarbures (1971), M. Hakkar a précisé que la célébration de cet anniversaire se tient sous le slogan « De la nationalisation des hydrocarbures à la sécurisation des ressources énergétiques en Algérie ».

Les nouvelles batailles pour le renforcement de la sécurité énergétique en Algérie nécessitent l’élément de « la veille stratégique » dont les héros d’hier ont montré dans leur combat de nationalisation des hydrocarbures, consistant, a-t-il dit, « en la vigilance, la planification et la réunion des éléments de la réussite calmement et discrètement », rappelant que « la décision était une surprise, mais la maitrise de l’Algérie de ces éléments a fait la différence dans la bataille et a permis de réussir et d’instaurer la souveraineté sur les ressources ».

Il s’agit également, a-t-il ajouté, de poursuivre la mission principale, celle de garantir et renforcer la sécurité énergétique à long terme, honorer ses engagements vis-à-vis du marché national pour satisfaire les besoins croissants sans négliger ses engagements avec les étrangers.

Estimant que la valorisation des ressources brutes à travers le développement des chaînes d’industrie de transformation dans les domaines de raffineries ou de pétrochimie est un autre enjeu à relever, il a exprimé sa conviction quant à la réussite ensemble à la faveur de la conjugaison des efforts pour la concrétisation de tous les objectifs tracés ».

Hakkar a rappelé que la célébration du 49ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures se veut une deuxième victoire de l’Algérie dans la bataille pétrolière qui était le « Premier novembre économique » ainsi qualifiée par le défunt Président Houari Boumediene lors de son discours historique du 24 février 1971.

« La détermination des compétences Algériennes a permis la continuité de la production et le maintien du secteur de l’énergie Algérien debout et résistant », a-t-il dit, rappelant la conjugaison des efforts Algériens dans plusieurs secteurs pour parachever le processus de réussite de la nationalisation. Il a affirmé, dans ce cadre, que la décision de nationalisation a renforcé l’indépendance de l’Algérie au double plan économique et celui de développement et lui a permis d’assoir sa souveraineté sur ses richesses minières, ajoutant que la décision a été suivie après 46 jours seulement par une ordonnance présidentielle du 11 avril 1971 portant promulgation de la loi sur les hydrocarbures qui a fixé le cadre régissant les activités des sociétés étrangères en matière d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures.

Abordant la nouvelle loi sur les hydrocarbures, le PDG de Sonatrach a que cette loi « garantit un cadre légal et organisationnel stable, clair et transparent à même de valoriser notre atout historique dans le domaine de partenariat fructueux qui a permis à la Sonatrach de réaliser des résultats positifs ».

« La nouvelle loi sur les hydrocarbures permettra de hisser Sonatrach à des niveaux fructueux lui permettant d’aller de l’avant en matière de renouvellement de nos réserves pétrolières et gazières et de contribuer à la diversification et au développement de nos projets, notamment inhérents à l’industrie manufacturière », a ajouté M. Hakkar.

Il a ajouté que l’Algérie a ouvert à la faveur de sa décision historique, cette voie de nationalisation aux pays frères et amis tels que la Libye, l’Irak, le Venezuela et autres, soulignant que l’Algérie a joué des rôles dans le renforcement des efforts de l’OPEP et ses partenaires dans la démarche de rééquilibration du marché de pétrole brut.

 N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :