AlgérieEconomieNews

Algérie: 2019, l’année des exportations

Pour l’Algérie, l’année 2019 sera celle des exportations hors hydrocarbures. Le Ministre du Commerce ne mâche pas ses mots. Il persiste et signe. La toute première exportation sera réalisée à partir d’Ain Guezzam vers le Niger. On parle de 150 camions chargés de matériaux de construction et de détergents pour un montant de 4,5 millions USD qui se rendront vers ce pays voisin, a-t-il précisé. Cette première opération d’exportation sera suivie d’une autre concernant le papier, à partir de Tlemcen vers la Suisse, le Liban, la Tunisie et le Maroc.

Algérie: 2019, l’année des exportations

Alger par : Noureddine RAMZI

Pour l’Algérie, l’année 2019 sera celle des exportations hors hydrocarbures. Le Ministre du Commerce ne mâche pas ses mots. Il persiste et signe. La toute première exportation sera réalisée à partir d’Ain Guezzam vers le Niger. On parle de 150 camions chargés de matériaux de construction et de détergents pour un montant de 4,5 millions USD qui se rendront vers ce pays voisin, a-t-il précisé. Cette première opération d’exportation sera suivie d’une autre concernant le papier, à partir de Tlemcen vers la Suisse, le Liban, la Tunisie et le Maroc.

Le Ministre a annoncé qu’une grande opération d’exportation est en cours de préparation pour cette année. Les produits concernés sont notamment le ciment, la matière plastique, les produits pharmaceutiques, les détergents, les produits agro-alimentaires.

Tout cela a été annoncé par le Ministre du Commerce à l’occasion de l’inauguration du premier salon région de l’industrie et de l’exportation à Tlemcen comme il a assuré que les exportations de cette année 2019 seront supérieures à celles de l’année dernière. « En 2018, la valeur des exportations hors hydrocarbures a atteint 2,830 milliards USD contre 1,900 milliard USD soit une hausse de 47 pc », a souligné Saïd Djellab.

Un programme a été tracé pour les deux prochaines années en vue de la participation de l’Algérie à 50 importants salons internationaux à l’étranger pour faire connaître et proposer les produits Algériens. Le Ministre a souligné que son département s’attelle, en collaboration avec d’autres départements, à renforcer des moyens logistiques, de transport, de transit, de stockage et de froid pour faciliter l’acheminement des marchandises.

Dans une première phase, il sera procédé à l’équipement de bases logistiques au niveau de certaines wilayas frontalières afin de faciliter le transit des marchandises.

Au programme de la visite du Ministre dans la wilaya de Tlemcen ont figuré l’inspection du projet de réalisation du laboratoire de contrôle de la qualité dans la commune de Tlemcen.

Le volume des exportations hors hydrocarbures atteindra à la fin de l’année en cours trois (3) milliards de dollars, a indiqué jeudi à Mila le chef du bureau promotion du commerce extérieur auprès du Ministère du Commerce, Farouk Hamdaoui, lors d’une rencontre portant sur « La promotion des exportations hors hydrocarbures » organisée au centre universitaire Abdelhafid Boussouf. « Le volume des exportations a connu une évolution l’année dernière comparativement à l’année précédente où près de deux (2) milliards de dollars ont été enregistrés », a précisé le responsable, détaillant « qu’au huit (8) premiers mois de l’année en cours, les exportations ont dépassé les 2 milliards de dinars et devront atteindre 3 milliards à la fin de l’année ».

Puisant dans les chiffres, le représentant de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), Boualem Bouadhma, a indiqué que sur un million de petites et moyennes entreprises (PME) opérationnelles à l’échelle nationale,  seulement 10 %  se sont orientées vers l’exportation appelant les PME à tenter l’expérience et à œuvrer à rendre leurs produits compétitifs.

De son côté, le Ministère du Commerce prévoit l’octroi d’une « prime à l’exportation » aux opérateurs économiques dans le cadre des mesures de soutien aux exportations hors hydrocarbures, a indiqué mardi à Alger le Ministre de ce département Ministériel, Said Djellab.

Le nouveau dispositif envisagerait ainsi une aide directe à destination de l’exportateur. Le montant de cette aide de l’Etat sera défini en fonction de la quantité exportée par l’opérateur, et ce, dans l’objectif de lui permettre d’être compétitif en terme de prix à l’instar de ce qui est pratiqué dans d’autres pays.

Par ailleurs, il a fait part de financement d’un programme de formation spécifique dédié aux métiers de l’export.

Cette action découle des travaux relatifs à la révision des instruments d’encadrement et d’appui des exportations et l’engagement des actions visant l’adaptation d’un cadre institutionnel en vue de répondre aux nouvelles exigences engendrées par l’évolution économique, a-t-il ajouté. De même, le Ministère du Commerce se penche actuellement sur la réalisation d’autres actions dans le but de promouvoir les exportations, notamment agricoles, a fait savoir M. Djellab. Il s’agit, entre autres, de la création d’un espace consultatif, appelé Club export, permettant aux exportateurs d’exprimer leurs préoccupations d’une manière organisée.

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :