AlgérieCultureNews

Alger: Un millier d’éditeurs au SILA

Ce sera un salon du livre exceptionnel. L’Algérie déploie les gros moyens pour de la lecture exceptionnelle. On attend près d’un millier d’éditeurs algériens et étrangers de 47 pays au 23e Salon international du livre d’Alger (SILA), prévu 29 octobre au 10 novembre prochain aux Palais des expositions des Pins maritimes avec la Chine en invité d’honneur.

Alger: Un millier d’éditeurs au SILA

Par : Noureddine RAMZI

Ce sera un salon du livre exceptionnel. L’Algérie déploie les gros moyens pour de la lecture exceptionnelle. On attend près d’un millier d’éditeurs algériens et étrangers de 47 pays au 23e Salon international du livre d’Alger (SILA), prévu 29 octobre au 10 novembre prochain aux Palais des expositions des Pins maritimes avec la Chine en invité d’honneur.

970 maisons d’éditions dont 271 algériennes participeront à ce rendez-vous littéraire qui mettra à l’honneur la littérature de la Chine, présente avec 3.000 titres en Arabe et en Anglais.

Avec 300.000 titres d’ouvrages dans divers domaines notamment la littérature, l’histoire et la science, le SILA accueillera par ailleurs 70 auteurs algériens, entre écrivains confirmés  et jeunes auteurs, a ajouté le commissaire.

Au sujet du budget alloué à l’édition 2018 du SILA, le commissaire a précisé que le montant était de 60 millions de DA, en baisse de 25% par rapport à l’édition précédente et de 50% par rapport au SILA 2015 qui avait bénéficié d’un budget de 120 millions de DA.

À propos des transferts d’argent au titre des ventes des maisons d’édition étrangères participant au SILA, Hamidou Messouadi, a indiqué que les montants se situaient « entre 5 et 6 milliards de dollars », compte tenu, a-t-il dit, de la baisse de la valeur de la monnaie nationale.

Le Syndicat national des éditeurs algériens (SNEL) conteste la décision du commissariat du SILA, qui a appliqué une majoration de prés de 1.000 DA sur la location des stands. Dans un communiqué rendu public récemment, il qualifie cette augmentation du prix de location des stands de décision « injustifiée »et « unilatérale », prise sans la consultation des éditeurs.

Le SNEL juge, par ailleurs, que cet acte est « contradictoire avec la politique du gouvernement d’encouragement à la lecture et de soutien à l’industrie du livre ».

Présent au point de presse, le président de la Commission de lecture a indiqué que 260.000 ouvrages ont été « validés depuis mai dernier » par cette instance rattachée au ministère de la Culture, estimant que le nombre des réserves émises dans le cadre du 23e SILA reste « insignifiant ».

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :