AlgérieNewspolitique

Alger : Un même vendredi pour les mêmes revendications

Sûr et certain. Les Algériens sont fermement décidés d’envahir et d’occuper le terrain et « vendredisent » leur ferme détermination vers un nouveau système après le départ de Abdelaziz Bouteflika. Dans ce contexte, les Algériens réclament encore une fois une vraie transition démocratique. « Une transition qui passe par le départ des « 3B » (Bensalah, Belaiz et Bedoui) pour confier la gestion de la période à des personnalités plus « consensuelles ».

Alger : Un même vendredi pour les mêmes revendications

Alger par : Noureddine RAMZI

Sûr et certain. Les Algériens sont fermement décidés d’envahir et d’occuper le terrain et « vendredisent » leur ferme détermination vers un nouveau système après le départ de Abdelaziz Bouteflika.

Dans ce contexte, les Algériens réclament encore une fois une vraie transition démocratique. « Une transition qui passe par le départ des « 3B » (Bensalah, Belaiz et Bedoui) pour confier la gestion de la période à des personnalités plus « consensuelles ».

L’armée, qui a déjà appelé à l’application des articles 7 et 8, ne devrait pas s’opposer à cette nouvelle exigence de la rue.

Les événements s’accélèrent depuis mardi dernier. Dès la remise de la démission du Président Bouteflika, ses deux frères ont été assignés à résidence, apprend-on. En attendant la passation des consignes entre le Président sortant et son intérimaire, ils ne doivent plus quitter leur domicile surveillé par des éléments de la Garde républicaine.

Aucune information officielle n’a filtré sur le sort qui leur sera réservé, mais certains n’hésitent pas à évoquer de probables poursuites contre Saïd Bouteflika pour avoir «utilisé» le sceau de la Présidence.

D’un autre côté, les bureaux de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) et du Conseil de la Nation se sont réuni jeudi au siège du Conseil pour préparer la réunion du Parlement qui devra siéger en chambres réunies, conformément à l’article 102 de la Constitution, suite à la vacance définitive de la Présidence de la République constatée mercredi par le Conseil Constitutionnel.

Le Conseil Constitutionnel qui avait constaté mercredi la vacance définitive de la Présidence de la République, a communiqué immédiatement l’acte de déclaration de vacance au Parlement qui se réunira de plein droit conformément à l’article 102 de la Constitution.

Cet article dispose qu’en cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil Constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :