AlgérieNewspolitique

Alger : Le Wali Zoukh limogé

Le Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, vient d'être démis de ses fonctions, selon un communiqué de la Présidence de la République diffusé dans le journal de 20 h 00 de l'ENTV. Ce Wali a été largement critiqué, suite à l'incident qui a coûté la vie à 5 personnes hier  à la Casbah d’Alger. Abdelkader Zoukh avait été également éclaboussé par l’information sur l’acquisition par son fils d’un logement AADL. Une information qui avait suscité la colère des souscripteurs qui attendaient de recevoir leur appartement depuis de longues années, qualifiant la facilité avec laquelle le fils du Wali a obtenu le sien de «passe-droit flagrant».

Alger : Le Wali Zoukh limogé

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Le Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, vient d’être démis de ses fonctions, selon un communiqué de la Présidence de la République diffusé dans le journal de 20 h 00 de l’ENTV. Ce Wali a été largement critiqué, suite à l’incident qui a coûté la vie à 5 personnes hier  à la Casbah d’Alger.

Abdelkader Zoukh avait été également éclaboussé par l’information sur l’acquisition par son fils d’un logement AADL. Une information qui avait suscité la colère des souscripteurs qui attendaient de recevoir leur appartement depuis de longues années, qualifiant la facilité avec laquelle le fils du Wali a obtenu le sien de «passe-droit flagrant».

Par ailleurs, des sources ont révélé que son fils aurait été entendu par le procureur dans l’affaire des frères Chikhi, mais sans préciser s’il a été convoqué en tant que témoin ou accusé.

La réputation de Zoukh a été écornée récemment encore après la révélation sur la cession d’un terrain aux Sablettes, sur le front de mer, à l’ancien entraîneur de l’équipe nationale de football limogé il n’y a pas très longtemps. Ce dernier avait confirmé cette acquisition et l’avait justifiée par la construction d’un centre de remise en forme. Nonobstant, l’opération que le Wali et le bénéficiaire avaient voulu garder secrète, a été vivement critiquée une fois dénoncée par des médias qui ont obtenu des copies des documents officiels y afférents, vraisemblablement auprès de fonctionnaires révulsés par une telle façon d’agir.

Le limogeage de Zoukh a entraîné un remaniement à différents niveaux que le Président de la République a opéré pour rassurer les citoyens qu’il exerce pleinement ses pouvoirs de chef de l’Etat et qu’il veille à ce que ses directives relatives à la lutte contre la corruption et les dérives de l’administration soient respectées à la lettre. Il prouverait dans le même temps que les rapports sur la situation générale du pays lui parviennent et qu’il agit en conséquence.

Le mouvement décidé par Bensalah concerne six Wilayas et deux délégués de Wilayas à savoir Laghouat, Sétif, Boumerdes, Tarf, Batna et Alger ainsi que les délégations de Ouargla et Dar El Beida.

M.CH

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :