AlgérieEconomieNews

Alger : Le Projet de la Loi des Finances 2019 devant les députés 

C’est parti pour les finances de l’année prochaine. Les députés planchent depuis hier sur le projet de la Loi des finances 2019. Ils en ont pour deux jours au moins après la présentation par le Ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

Alger : Le Projet de la Loi des Finances 2019 devant les députés

Par : Noureddine RAMZI

C’est parti pour les finances de l’année prochaine. Les députés planchent depuis hier sur le projet de la Loi des finances 2019. Ils en ont pour deux jours au moins après la présentation par le Ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

Les députés intervenant à la séance plénière de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), ont exprimé leur satisfaction de la non-imposition de nouveaux impôts et de la préservation d’un niveau élevé de dépenses sociales, au titre de ce projet, en dépit de la conjoncture financière qui demeure difficile.

Lors d’une séance plénière, présidée par le président de l’APN, Mouad Bouchareb, en présence de plusieurs Ministres, le député Abdelhamid Si Afif (FLN) a valorisé les dispositions prévues dans le PLF, visant à préserver les acquis sociaux des citoyens et à consacrer la levée du gel sur certains projets vitaux, saluant l’affectation d’une enveloppe de 100 milliards Da au financement des plans communaux de développement (PCD).

Le projet de loi prévoit une croissance de 2,9% pour l’exercice 2019 contre une croissance hors hydrocarbure de 3,2%. Il a été élaboré sur la base d’un prix référentiel de 50 dollars (USD)/baril de pétrole algérien “Sahara Blend” et sur la base du prix du marché à 60 USD. Pour ce qui est prix de change du Dinars Algérien, il devrait se situer autour de 118 dinars/dollar, prix moyen annuel pour la période 2019-2021 avec une inflation de 4,5% en 2019 et 3,9% en 2020 et 3,5% en 2021.

Devant des prévisions faisant état d’un recul des exportations des hydrocarbures de 1% en termes de volume pour s’établir à 33,2 milliards USD en 2019, il est prévu une croissance hors hydrocarbures en termes de volume, grâce à la contribution des secteurs du bâtiment et des travaux publics à hauteur de 4,7%, l’industrie (5%), l’agriculture (3,7%) et les services marchands et non-marchands (1,8%).

Pour la période 2019-2021, le PLF prévoit une baisse continue de la balance des paiements qui devrait passer de 17.2 milliards USD en 2019, à 14.2 milliards USD en 2020, puis 14 milliards USD en 2021.   Ce recul conduira à une contraction des réserves de change à 62 milliards USD en 2019, puis 47,8 milliards USD en 2020 puis 33.8 milliards USD en 2021.  Le PLF 2019 prévoit une baisse de 10,9 % des dépenses d’équipement et une hausse de 8,1 % des dépenses de fonctionnement, induisant un déficit du trésor de -10,4 % par rapport au produit intérieur brut (PIB) (contre -11 % en 2018).

Sur un total de dépenses estimé à 8.557,2 milliards DA, le projet de loi prévoit une hausse des dépenses de fonctionnement de 4.954,5 milliards DA en 2019 (+8,1 %) contre des dépenses d’équipement estimées à 3.602,7 milliards DA (-10,9%).

Les recettes budgétaires prévues pour 2019 s’élèvent à 6.507,9 milliards DA, dont 2.714, 5 milliards DA de fiscalité pétrolière inscrite au budget.

Les Dispositions législatives prévues dans le projet de loi ont pour objectifs l’amélioration des revenus de l’Etat, la coordination et la simplification des procédures, la lutte contre la corruption et l’évasion fiscale, outre l’encouragement et la promotion de l’investissement productif et la bonification des taux d’intérêts bancaires au profit des citoyens.

Le texte s’inscrit en prolongement des efforts déployés par l’Etat pour alléger les impacts négatifs de la récession des ressources financières sur l’économie nationale dans un contexte marqué par des tensions sur les équilibres internes et externes du pays dues à la baisse des cours de pétrole.

A cet effet, le projet de loi consacre la poursuite de la maitrise de la dépense publique pour réduire les répercussions de ces tensions sur le trésor public.
Au terme de la présentation du Ministre, le rapporteur de la commission des Finances et du budget de l’assemblée a procédé à la lecture du rapport préliminaire de la commission sur le projet de loi avant l’entame du débat par les députés.

Le Ministre répondra, lundi, au préoccupations des députés sur le projet de loi qui sera voté, jeudi, par la chambre basse du parlement.

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :