AlgérieNewspolitique

Alger : La rue revendique, persiste et signe

Les manifestations contre le prolongement du mandat de Abdelaziz Bouteflika se poursuivent en Algérie. Élèves et enseignants défilent de nouveau dans les rues de la capitale et dans d’autres villes. « On a demandé des élections sans Bouteflika, on nous a mis Bouteflika sans les élections. Et la contestation d’un quatrième mandat avec prolongation sans l’avis du Peuple gagne encore et de plus en plus les villes et villages

Alger : La rue revendique, persiste et signe

Alger par : Noureddine RAMZI

Les manifestations contre le prolongement du mandat de Abdelaziz Bouteflika se poursuivent en Algérie. Élèves et enseignants défilent de nouveau dans les rues de la capitale et dans d’autres villes.

« On a demandé des élections sans Bouteflika, on nous a mis Bouteflika sans les élections. Et la contestation d’un quatrième mandat avec prolongation sans l’avis du Peuple gagne encore et de plus en plus les villes et villages.

Le Peuple pensait avoir gagné la mi-temps de ce qui semble être la finale de la Coupe d’Algérie. En bout de ligne, c’est Bouteflika qui semble avoir remporté une des ultimes manches. Mais, peut-être pas pour longtemps.

Bouteflika ne dissoudra pas l’Assemblée nationale. Elle restera cadenassée malgré les hauts et les bas de ces derniers temps. Bouteflika n’a procédé qu’à un changement partiel au niveau du gouvernement, un jeu qui ressemblerait à une partie de Monopoly.

Bouteflika a agi d’une manière anticonstitutionnelle en prolongeant son mandat au-delà du 18 avril. Pourtant, le Peuple réclame le départ pur et simple des gouvernants. Alors, ces derniers persistent et signent. De la bouche même du nouveau Premier ministre, on déclare qu’il fera appel à des technocrates pour améliorer les choses. Lui aussi persiste et signe en soulignant au cours D’une conférence de presse « nous allons prendre en considération les aspirations du Peuple ». Dialogue de sourds.

La liste des actes non-conformes à la Constitution n’a pas de fin. Et parmi ces derniers, l’article 102 est loin d’être appliqué. Alors, encore une fois, le Peuple dit non. Le Peuple s’insurge. Le Peuple proteste. Le Peuple conteste. Le Peuple manifeste pour réclamer ses droits. Le Peuple conteste les irrégularités en envahissant les rues d’une manière pacifique.

Les avocats ne finissent pas de demander le respect des textes. Les étudiants, mis d’office en congé, crient leur mécontentement. Les sans-emplois réclament des jours meilleurs sans aller ailleurs. La journée de ce vendredi semble vouloir battre des records de participation aux différentes manifestions, loin de connaître des faiblesses dans la mobilisation.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :