AlgérieNews

Alger : La huitième législature

Alger : La huitième législature

Synthèse par :  M. AZZEDE

Tous les regards sont braqués sur l’installation mardi de l’Assemblée populaire nationale issue du scrutin du 4 mai dernier, même s’il n’y a pas lieu de s’attendre à de grosses surprises. On sait que pour le FLN, c’est Said Bouhadja qui est proposé, proposition appuyée par le RDN. À ce rythme, le choix FLN-RDN ne peut être que validé en ce 23 mai 2017.

En prévision de la tenue de cette première séance plénière de la huitième législature, une rencontre de concertation a été organisée, dimanche au siège de l’APN, avec les coordonnateurs des listes ayant obtenu dix sièges au minimum.

L’objectif principal de cette rencontre, qui s’est déroulée, sous la présidence du doyen d’âge des députés , est, en fait, de « se concerter autour des mesures relatives à l’organisation de la première séance plénière de la huitième législature, conformément aux dispositions de la Constitution », souligne le bureau provisoire d’organisation de la première séance de la nouvelle composante de l’hémicycle Zighout Youcef. Ainsi donc, l’ordre du jour de la première séance de cette législature, qui a été présidée par le doyen des députés, à savoir Saïd Bouhedja, assisté par les deux plus jeunes élus, en vertu de l’article 2 du règlement intérieur de l’APN, a concerné « l’appel nominatif des députés, la formation de la commission de validation de qualité de membre et l’élection du nouveau président de l’APN », comme indiqué par l’institution parlementaire sur son site internet.

La composante de la Commission de validation de qualité de membre et les membres de son bureau ont également été désignés. Selon le programme retenu, c’est lors de la séance plénière d’aujourd’hui que devrait être élu le président de l’APN pour cette huitième législature.

Le Conseil constitutionnel a proclamé, jeudi, les résultats définitifs relatifs aux législatives du 4 mai 2017 : le Front de libération nationale (FLN) est toujours crédité du plus grand nombre de sièges à la chambre basse du Parlement, soit 161, alors que le Rassemblement national démocratique (RND) conserve ses 100 sièges. L’Alliance (MSP-FC), a remporté 34 sièges et TAJ, 20. L’Union Ennahda-Adala-Bina conserve ses 15 sièges, le Front El Moustakbal et le Front des Forces socialistes (FFS) leurs 14 sièges chacun, le Mouvement populaire algérien (MPA, 13 sièges), le Parti des travailleurs (PT, 11 sièges), le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, 9 sièges) et l’Alliance nationale républicaine (ANR, 6 sièges). Les sièges de l’APN, dont 121 affectés aux femmes, sont répartis entre 35 partis politiques et députés indépendants.

A.M

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :