AlgérieEconomieEtats-UnisNews

Alger-Houston : Les perspectives en hydrocarbures

Le Ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a invité jeudi à Houston les compagnies pétrolières Américaines à investir en Algérie, plaidant pour "des partenariats fructueux et durables" entre les deux pays. Un partenariat qui ne date pas d’aujourd’hui, particulièrement en ce qui concerne le gaz naturel liquéfié dont là première livraison algérienne remonte au début des années 70 grâce au méthanier franciser le Descartes.

Alger-Houston : Les perspectives en hydrocarbures

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

Le Ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a invité jeudi à Houston les compagnies pétrolières Américaines à investir en Algérie, plaidant pour “des partenariats fructueux et durables” entre les deux pays. Un partenariat qui ne date pas d’aujourd’hui, particulièrement en ce qui concerne le gaz naturel liquéfié dont là première livraison algérienne remonte au début des années 70 grâce au méthanier franciser le Descartes.

S’exprimant à la 12ème édition du forum Algéro-Americain sur l’énergie qui se tient dans la capitale pétrolière mondiale, Houston, M. Guitouni a relevé que le partenariat énergétique entre l’Algérie et les Etats-Unis qui a été “couronné d’un franc succès dans les années 1990 ” a enregistré “une nette régression” ces dernières années.

Les investissements des groupes pétroliers Américains, dont la présence est notoire en Algérie, ont reculé à 100 millions de dollars en 2015 après avoir atteint 600 millions de dollars en 2010. En parallèle, le Boom du gaz et du pétrole de schiste aux Etats-Unis a lourdement pesé sur les exportations Algériennes vers ce pays.

Le Ministre est revenu au cours de son intervention sur les atouts de l’Algérie et les opportunités d’investissement dans le secteur de l’énergie relevant que le domaine minier algérien qui s’étend sur plus d’un million et de demi (1,5) de kilomètres carrés, est largement sous exploré, alors que la densité de forage au kilomètre carré est toujours loin des standards internationaux.

“Environ 70% du domaine minier demeure sous explorée, ceci donne un aperçu sur l’ampleur de ce qui reste à faire en matière d’exploration et de développement et constitue autant d’opportunités d’investissement dans l’amont pétrolier qui s’offrent aux compagnies Américaines”, a-t-il enchaîné.

“Les premiers résultats sont plus qu’encourageant, repositionnant l’Algérie à la troisième place en termes de ressources en gaz de schiste après les USA et la Chine”, a-t-il rappelé.

Guitouni a également évoqué l’élaboration de la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui devrait apporter les incitations fiscales attendues par les investisseurs.

La nouvelle loi va introduire plus de flexibilité en levant les contraintes administratives pour réduire les délais de réalisation des projets et devrait aussi permettre aux deux agences ALNAFT et l’ARH d’être au plus près des investisseurs et de les accompagner dans les démarches nécessaires auprès des différentes administrations concernées, a-t-il expliqué.

“Nous y travaillons depuis plus d’une année et nous avons bon espoir pour que les résultats qui en découleront soient à la hauteur des attentes de nos partenaires et des investisseurs potentiels”, a déclaré le ministre. Concernant les opportunités d’investissements, il a expliqué que l’Algérie œuvrait à intensifier l’exploration et le développement des gisements, l’augmentation des capacités de raffinage ainsi que la relance de l’industrie pétrochimique.

D.A

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :