AlgérieFrance

Alger et Paris inquiets d’un possible déploiement de Daech vers le Sahel

Par : Aziz Mouats

Les Soldats du Califat ont dépêché un émissaire de haut rang pour négocier avec les émirs d’AQMI du Sahara et du Sahel leur allégeance à Daech. Une nouvelle donne sécuritaire se profile dans toute la région.

Cerné en Kabylie, le groupe des Soldats du Califat, qui a revendiqué le rapt et l’assassinat d’Hervé Gourdel fin septembre, veut sortir de son isolement et gagner en puissance en se déployant vers le Sahel. La découverte de cette nouvelle stratégie a été possible grâce à l’arrestation récente, par les services de sécurité algériens, d’un terroriste mauritanien, Safi Eddin Al Mauritani, sur l’axe routier entre Biskra et Ouargla. Selon des sources sécuritaires, l’interrogatoire de cet important élément du groupe terroriste tunisien, Okba Ibn Nafaâ, qui, en provenance de Tunisie, tentait, au moment de son arrestation, de rejoindre le Mali, a permis de découvrir que les Soldats du Califat ont dépêché de l’est d’Alger vers le nord du Mali, début octobre, un émissaire, qui serait un ancien dirigeant d’AQMI, mandaté pour négocier avec les différents groupes de l’émirat du Sahara leur adhésion au groupe qui se réclame de Daech.
«Les Soldats du Califat et AQMI sont en train de se livrer une guerre sans merci pour le contrôle des groupes armés restés fidèles à Droukdel au nord du Mali», confie à El Watan Week-end un officier algérien de la lutte antiterroriste. «Les partisans de Daech dans le nord de l’Algérie et en Libye redoublent d’efforts pour convaincre les émirs du Sahara et du Sahel de les rejoindre, ajoute la même source. Nous présumons que Droudkel a donné des ordres pour suspendre les opérations de ses groupes au nord du Mali face à la suprématie aérienne des forces françaises afin de préserver leur capacité de nuisance, ce qui fait de ces groupes un important atout pour les Soldats du Califat, coincés dans les montagnes de Kabylie.» De plus, explique l’officier de renseignement, «le Sahel offre un terrain idéal d’embrigadement des recrues, comme nouvelle terre de djihad contre l’Occident selon la propagande terroriste, mais aussi une zone d’entraînement et d’approvisionnement en armement.»

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :