Aid el Adha : Le jeu de jambes des retraités

Aid el Adha

Le jeu de jambes des retraités

Par : Abdelkader DJEBBAR

Oran – Ça n’a pas raté cette fois-ci encore. Comme le 22 de chaque mois, c’est la même rengaine. Le même scénario. La même frustration. Enfin, le même jeu de jambes surtout quand ça coïncide avec une période qui prépare une fête. Plus encore quand il s’agit de l’Aid el Adha. Il faut dénouer les bourses, quand bourse il y a. Il faut oser pour faire plaisir aux enfants, pour paraître mieux loti que le voisin. Aid el Adha est devenu par les temps qui courent, un « jour d’achalandage ».

Mais, on est vite rattrapé par la triste réalité peinte et repeinte par la morosité de la journée du versement des pensions de retraite : les attroupements de retraités et des files interminables se forment devant les agences postales bien avant que celles-ci n’ouvrent.

Il faut avoir des nerfs d’acier, des jambes de marathonien, des bras longs, des relations avec des postiers et j’en passe. Car l’attente est longue. Très longue. Trop longue et à la limite de l’effondrement à cause de la fatigue. Mais si on est capable de passer une nuit à la belle étoile devant les portes fermées des agences postales, alors là on ne peut qu’être gâté par la patience et la ténacité .

Quoi qu’il en soit l’attente ne sera jamais de courte durée. De jour comme de nuit, de bonne heure le matin à l’heure tardive le soir, on avance à petits pas. Heureusement, que le problème de liquidité ne semble plus se poser.

De l’avis de certains responsables d’Algérie Poste « il n’y aura pas de problème ». Mais la majorité des bureaux de poste se plaignent d’un manque de personnel.

La wilaya d’Oran dispose de 132 bureaux de poste, avec près de 400 guichets concentrés pour la plupart au niveau de la ville d’Oran. Un nombre jugé insuffisant pour une population de près de deux millions d’habitants.

Pour faire face aux besoins de la capitale de l’ouest, de nouveaux bureaux seront ouverts. Ainsi, d’ici la fin de l’année, le nombre de bureaux va passer à 140, soit huit bureaux supplémentaires.

Les retraités pourront alors pousser le fameux ouuuuuuuuuuuf…

A.D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *