"A Haute Voix"AlgérieNews

À haute voix

Il n’y a pas que Abdelaziz qui était le point de mire des étudiants lors de leurs multiples manifestations à travers le pays et surtout les villes universitaires. Said aussi est concerné. Il s’agit donc des frères Bouteflika que les étudiants visaient à travers leurs marches pacifiques et leurs multiples mots d’ordres.

À haute voix

Alger par : Noureddine RAMZI

Il n’y a pas que Abdelaziz qui était le point de mire des étudiants lors de leurs multiples manifestations à travers le pays et surtout les villes universitaires. Said aussi est concerné. Il s’agit donc des frères Bouteflika que les étudiants visaient à travers leurs marches pacifiques et leurs multiples mots d’ordres.

Ça commence par « Non au 5e mandat », suivi par « le sentiment d’injustice ne suffit pas pour vaincre l’injustice » enchaînant avec « Un seul héros, le Peuple » et « pour un changement radical ».

Au fil des heures, les mots d’ordre prenaient d’autres tournures avec au moins celle-ci : «  Bouteflika-Ouyahia, gouvernement terroriste » allant jusqu’à « FLN dégage ». De quoi se perdre entre le ton grave des slogans et la pacification dans les rangs des sincères revendicateurs d’une « vie meilleure en Algérie ».

L’espoir est donc permis sur tous les plans pour mieux avancer, pour mieux vivre, pour mieux s’épanouir dans un monde meilleur, dans le calme et la sérénité…

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :