"A Haute Voix"News

A Haute Voix : Les tweets de la guerre

A Haute Voix

Les tweets de la guerre

Par : Fayçal Charif

Quand le sort d’un peuple se négocie sur twitter, quand l’avenir d’une région se traite par des échanges de messages, quand deux chefs d’état de deux puissances mondiales se menacent à travers un réseau social, cela veut dire que le monde dans lequel nous vivions est mal, très mal. Et quand les autres puissances s’en mêlent et veulent aller faire la guerre, et quand Bachar Al Assad s’entête et se cache derrière Poutine, et quand le monde regarde impuissant le massacre des enfants, ce monde n’est vraiment pas le nôtre.

Le président américain Donald Trump, qui aime les coups d’éclat, les lumières et les médias, avait averti mercredi matin la Russie de frappes imminentes contre la Syrie, peu après les mises en garde du Président de la grande Russie Vladimir Poutine contre tout acte pouvant « déstabiliser la situation déjà fragile dans la région ».

On s’amuse comme on peut sur Tweeter entre chefs d’état, au moment où tout un peuple souffre le martyr et où la Syrie se détruit chaque jour un peu plus. Le sort d’un peuple, d’un pays, d’une région et peut-être le sort du monde est dans un tweet. Quel monde !!

En effet, dans un tweet très matinal, Donald Trump, peut-être allongé sur son lit, peut-être entrain de prendre son petit déjeuner, provoque la Russie, en envoyant un tweet pour le moins surprenant en direction de Poutine. Trumps écrit : « La Russie jure d’abattre n’importe quel missile tiré sur la Syrie. Que la Russie se tienne prête, car ils arrivent, beaux, nouveaux et intelligents ! Vous ne devriez pas vous associer à un animal qui tue avec du gaz, qui tue son peuple et aime cela ». Lamentable déclaration, mais c’est une vraie déclaration de guerre.

De son côté la Russie, qui soutient le régime de Bachar al-Assad, accusé d’être responsable d’une attaque chimique “présumée” près de Damas, a répondu en menaçant le président américain. Poutine ne se laisse pas intimider par un Trump en quête de popularité et de prestige. Poutine se prononce et insinue comme pour dire « viens si tu en a le courage l’audace et le cran ». Poutine, le Tsar des temps modernes est un « va-t-en guerre » tout en étant sûr du soutien de la Chine et de l’Iran. Toujours égal à lui-même, il défie presque avec ironie, Trump, l’Amérique et le monde.

Tramp quand à lui, c’est dans la provocation qu’il jubile. Il sait également que la guerre est le seul moyen pour lui d’épater et durer et il prend comme référence le tristement célèbre « va-t-on guerre » de la famille Bush, s’appuyant sur la Grande Bretagne et la France.

D’ailleurs, il enfonce le clou en affirmant dans un autre tweet que les relations entre les États-Unis et la Russie étaient « pires aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été, y compris pendant la Guerre froide ». Cela sous entend que « la guerre chaude » peut se déclarer. Et au diable les peuples qui vont payer le prix fort de cette folie de grandeur des puissants, qui par mépris à ces peuples préparent la guerre et comme un jeu, un amusement, ils le font en tweetant !

Au moment ou le monde se remémore le terrible souvenir de la première guerre mondiale en 1918, serait-ce une troisième qui se prépare un siècle après !! Le fou et l’arrogant, le brut et le truand peuvent allumer la mèche de la bêtise humaine.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :