"A Haute Voix"News

A Haute Voix : Journée Nationale de la Presse…ou ce qui en reste !

A Haute Voix
Journée Nationale de la Presse…ou ce qui en reste !

Par Fayçal Charif

Il a été décidé que le 22 octobre de chaque année, on célèbre la « Journée Nationale de la Presse » en Algérie. Encore une date en ce mois chargé d’histoire pour l’Algérie. D’abord, un 5 octobre 1988 avec son lot de victimes, tombés dans le champ d’honneur pour la démocratie, et un 17 octobre 1961 avec ses martyrs de la liberté jetés dans la Seine dans Paris.

Le 5, puis le 17 et maintenant le 22…des dates qui collent à ce mois et qui font remonter les terribles et tristes souvenirs d’une Algérie et d’un peuple qui avaient -et qui ont toujours- soif de liberté.

Hier, le militantisme, le combat et la lutte étaient pour la liberté d’un peuple et l’indépendance d’une nation. Bien plus tard, des jeunes ont crié : Justice et démocratie. Aujourd’hui, les journalistes poursuivent leur longue marche pour : la liberté de la presse…la vraie.

La date du 22 octobre revient au galop et ramène avec elle cette symbolique « Journée Nationale de la Presse ». Une occasion pour les journalistes algériens de se rappeler celles et ceux qui ont été assassinés par la folie meurtrière du terrorisme dans les années 90.

Plus de 100 journalistes martyrs sont partis pour la plupart à la fleur de l’âge pour défendre les idéaux de la presse libre et indépendante. Le sang qui a coulé devait consolider la démocratie et la liberté de presse et pour que l’Algérie reste debout.

Le 22 octobre revient nous voir. Il trouve la presse algérienne toujours dans un piteux état. On étouffe cette presse qui a donné des exemples mémorables de courage et de sacrifices à toutes les presses du monde. On l’étouffe, financièrement, politiquement, pire encore, des journalistes sont mis en prison pour leurs écrits.

Des « affairistes » arrivistes et de mauvaise réputation se sont emparés des plumes des journalistes. Dans la corporation, il y a eu les vendus, les profiteurs, les opportunistes, mais heureusement que certaines et certains sont restés dignes même dans les pires des situations.

C’est à ceux là que revient cette date et à ceux qui ont donné leur vie…

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close