"A Haute Voix"News

A Haute Voix

 : Saha Aïdkoum…Quand même !



A Haute Voix


Saha Aïdkoum…Quand même !



Par Fayçal Charif



Saha Aïdkoum…Quoique que la tristesse est là et que la peine est immense après le terrible attentat perpétré à Tiaret, la veille de l’Aïd dans cette partie de notre grande et belle Algérie, que des sanguinaires veulent faire revenir à l’époque de sang et de larmes !

Saha Aïdkoum…bien que la veille de l’Aïd a été marquée par un drame et encore par des pleurs des familles des victimes de cet ignoble attentat, un autre, un énième. Ces familles sont entrain de pleurer leurs martyrs au moment ou d’autres font la fête, sourient, rient…et mangent du mouton !

Saha Aïdkoum…même si le prix des moutons a frôlé l’inconcevable et même si le prix des fruits et légumes est arrivé au stade de l’insensé dans une Algérie riche en terre et en bétail !

Saha Aïdkoum…bien que Tebboune a été remercié et que Ouyahia est de retour pour une nouvelle mission « pour sauver le pays » et que Haddad est toujours là avec son « beau » sourire ironique, et que Sidi Saïd « le Patron » de la syndicale reste parmi « les travailleurs » avec son regard complice vers le Patronat !

Saha Aïdkoum…même si le peuple ne comprend plus rien à ce qui se passe autour de lui. Un peuple fatigué, épuisé, dérouté, mais qui achète le mouton de l’Aïd pour croire ou faire croire que tout va bien !

Saha Aïdkoum…bien que l’opposition politique, avec ses « partis », ses « personnalités » et ses « penseurs » reste absente de la scène. Elle est ou, silencieuse, ou complice, ou tétanisée par le fait accompli d’une politique générale qui vacille dans tous les domaines. !

Saha Aïdkoum…même si le roi du Maroc incrimine, à chaque occasion et sans occasion, l’Algérie de tous les maux sous fond du conflit qui l’oppose au peuple du Sahara occidentale. Un conflit et un peuple qui aujourd’hui sont « l’obstacle » de la non-union du Maghreb, tout comme le conflit palestino-israélien qui a foudroyé la nation arabe et même musulmane !

Saha Aïdkoum…Même si la Syrie, l’Irak, le Yemen sombrent d’heure en heure, de jour en jour, de mois en mois et d’années en années dans l’abîme, la folie meurtrière et le chaos. Des pays, hier, beaux et paisibles, mais aujourd’hui « en guerre » contre un régime en place, ou contre un terrorisme « immortel » ou contre une invasion étrangère. Dans ces pays là, il n’y a pas de temps de répit, il n’y a pas de moutons, pas d’argent pour l’Aïd. Il n’y a même pas l’envie de faire la fête, religieuse et traditionnelle soit-elle !

Saha Aïdkoum…bien que tous les pays arabes et musulmans, qui maquillent l’Aïd en fête de paix et de miséricorde, vivent la plus terrible des époques. Jamais l’arabe et le musulman, n’ont été aussi accusés et pointés du doigt dans leur manière d’être et leur manière de croire. Dans la foulée, c’est la religion musulmane qui est en désarroi total. Chose qui n’est pas arrivée depuis des siècles !

Saha Aïdkoum…même avec ces tristes réalités et ces terribles vérités, même avec ce pessimisme qui nous a rendus sourds, muets et aveugles devant nos drames, et avec ce fatalisme qui nous a réduits à des humains insensibles !

Saha Aïdkoum…bien que les enfants syriens meurent toujours sous les bombes ou meurent de faim ou encore de peur, tout comme les enfants en Irak, au Yemen, au Soudan, en Afghanistan…

Saha Aïdkoum…à tous et à toutes…et pour ne pas faire dans le négatif : mangeons du mouton et fumons de la « kebda »…

Saha Aïdkoum…Quand même !

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :