L’APN, le 23 mai

L’APN, le 23 mai

Par : M. AZZEDE

La nouvelle Assemblée Populaire Nationale issue du vote du 4 mai sera installée le 23 mai, à quelques jours seulement du Ramadhan, après l’épuisement de toutes les voies de recours et la proclamation des résultats définitifs du scrutin par le Conseil Constitutionnel. La séance sera tenue, comme le veut la tradition, sous la présidence du doyen d’âge de l’Assemblée.

Les 462 élus seront appelés à élire le nouveau président de l’Assemblée qui, selon la logique des résultats, ne peut échapper au FLN. Ce parti ayant obtenu 164 sièges suivi par le RND avec 100 élus.

Mais les résultats sont largement et profondément contestés par un peu tout le monde en Algérie, notamment le Parti de Touati. Tout en poursuivant la grève de la faim entamée samedi dernier en guise de protestation contre « la fraude massive » lors du scrutin du 4 mai, le Front national algérien (FNA) a décidé d’introduire une requête auprès du Conseil Constitutionnel, le sollicitant d’engager une enquête sur l’empreinte électorale, rapporte « Le Quotidien d’Oran ».

Le Président du Parti, Moussa Touati, affirme que « les élections législatives du 4 mai doivent être annulées… et que son parti a déjà adressé une lettre au Président de la République pour justement l’annulation pure et simple des élections législatives ».

Le Front National algérien a perdu le seul siège qu’il avait gagné aux élections du 4 mai. Le Conseil Constitutionnel qui a proclamé les résultats lundi 8 mai au soir, a enlevé le siège obtenu par Hamza Benchaa à Relizane pour le donner au RND.

À titre de rappel, le Conseil Constitutionnel a relevé dans un communiqué que le taux de participation s’était établi à 35,37% avec 8.225.223 votants sur 23.251.503 électeurs inscrits, alors que les suffrages exprimés s’élèvent à 6.468.180 et les bulletins nuls au nombre de 1.757.043.

A.M

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *