Législatives en Algérie : Un vote hautement sécurisé

Législatives en Algérie 

Un vote hautement sécurisé

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Les Algériens se préparent à se rendre aux urnes. Ils se préparent même si pour certains leur décision est de voter blanc, car non satisfaits par quelques contenus des listes proposées et surtout les têtes de listes ou mieux encore les “têtes d’affiche” au prix fort.

Un électeur se demandait tout récemment “pourquoi je me prononcerai sur une liste si certains candidats ne répondent pas à mes attentes?” Et à un autre d’enchaîner “et si je veux voter sur le dernier d’une liste parce que je suis convaincu de son honnêteté, de ses capacités et surtout de son engagement?”. Les avis sur ces deux points sont largement répandus même s’ils ne font pas l’unanimité. Certains trouvent aberrant ce mode de vote. “L’Algérie semble être le seul pays au monde à opter pour ce genre d’élections”.

Il n’empêche que le pays déploie de gros efforts pour sécuriser les opérations du 4 mai. Selon l’APS, près de 44 500 policiers seront mobilisés à travers le territoire national le jour J. Ils assureront aussi la sécurisation du transport des urnes après la clôture du scrutin en présence des chefs de centres et bureaux de vote. Des brigades spéciales sont mobilisées pour escorter les observateurs internationaux. Des hélicoptères effectueront des patrouilles aériennes dans les grandes villes qui comptent un plus grand nombre de bureaux de vote, et ce, en vue d’assurer une intervention rapide en cas d’embouteillages ou de dépassements.

Pour sa part, le ministère de la défense a annoncé, dans un communiqué, que « toutes les mesures sécuritaires ont été prises à même d’assurer le bon déroulement de ces élections législatives ».

Et enfin, on apprend, selon le directeur général des Libertés publiques au ministère de l’Intérieur que 23, 251 000 électeurs sont retenus sur les listes pour participer au scrutin.

Reçu sur les ondes de la Radio chaîne III, il a assuré que de nombreuses améliorations ont été apportées notamment pour enlever les noms des personnes décédées des registres.

D.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *